• Annie K. Barbier

     

    Alors il est resté

    ton chant au vent du large...

    Et tes mains sur ma peau...

    ton souffle dans mon cou...

    tes pas dans les miens

    jusqu'au bout de la plage...

    Et des bribes du temps

    où l'on parlait de nous.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :