•  

     B-Chapitre 1

     CHAPITRE 22

     

     

    "Écrire, c'est commencer à faire face.
    C'est le premier mouvement, la première réaction, le premier souffle.
    C'est le moment où seul avec soi-même,
    la page blanche en miroir, on reprend le dessus.
    On peut effacer, revenir en arrière, analyser, remettre en question.
    On peut se tromper, bien sûr,
    mais ni mentir ni tricher.
    Écrire, c'est un moment de vérité infalsifiable."
     
    Jean-Marc Savoye,  Philippe Grimbert


    roman-INFINIMENT-chapitre 1
     roman-INFINIMENT-chapitre 1

     

     

    "Je suis tombée amoureuse de toi, le premier jour, où je t ai vu au collège, puis aux côtés d'Alicia, avec ta casquette à l envers et ton sac au dos... tes frisettes qui dépassaient de la casquette... le bermuda... tout je te revois... comme si c'était hier...

    Des mois plus tard quand on s est rapprochés tout a été vite et intense, autant les sentiments que les engueulades, tout a été hyper fort entre nous... si on regarde on s est toujours engueulé comme des chiffonniers et réconciliés... toujours... l un ou l autre on se cherchait...
    c est comme ça encore aujourd'hui on passe notre temps à se déchirer à se faire mal et à se réconcilier... quelle relation passionnelle et compliquée... Tu avais des problèmes, je les vivais avec toi; je souffrais avec toi; j'étais déchirée comme toi; je passais des soirées entières à te raisonner, te consoler, ou te calmer... tu te souviens ? et tout ça nous a rapprochés... tellement... trop peut etre... au point de ne plus pouvoir se passer l un de l autre...
    Cet été magique qu on vient de vivre.a encore amplifié cette dépendance... nous voir est devenu un besoin, tous les jours... une drogue... une dépendance... c est pour ça qu on s est fait griller... qu on a tout perdu...
    Aujourd'hui on est séparés, on ne se voit plus, on s'ecrit quand on peut... on survit chacun de notre coté... Un jour j espère... un jour je n y crois plus... je souffre... j ai cette boule qui m oppresse et m'étouffe... tu me manques tellement... et pourtant il faut vivre... avancer...continuer..."
    Je raconte tout le sur le blog car ça m 'aide à vivre, je suis si seule... j ai l impression de partager encore ça avec toi... mais lire ce que je vis avec Pierre au quotidien te fait souffrir, je voulais arrêter... Mais tu m'as dit non, car tu as besoin de "savoir" même si ça te fait mal et je comprends que ça te fait mal...Il est avec moi LUI alors que NOUS, on ne ne se voit plus...
    Mais Samuel   pense au contexte :  il est différent... LUI je l ai trompé, il a la haine au cœur, il m aime oui, mais il m en veux, met toi à sa place... peut il me faire confiance ? "je suis sur que tu lui écris encore que tu le vois même " le doute... toujours... pour lui aussi..."
    Pierre a fait la gueule toute la journée il a planté des arbres puis il a dormi jusqu'au souper. On a diné sans un mot ni à moi ni aux enfants. Puis tv... il s est un peu adouci avant d aller se coucher... hier soir il m a dit "on dort plus ensemble" et ce soir il m a dit "tu peux venir" mais je boude sur le canapé... Je suis seule à la tv c est pour ça que j 'écris à Samuel... je lui ai envoyé un sms lui expliquant tout ça et sa réponse m'a achevée.... "il t aime ? mais toi aussi.  Tu l aimes à en crever et je le sais très bien. Alors arrête de te prendre la tête et arrête de bouder, on dirait deux ados qui s aiment mais qui n osent pas se le dire alors ils préfèrent se haïr que s aimer ouvertement. Sandy. pour que Pierre te pardonne tu as juste à lui donner envie de te pardonner, de lui montrer que tu n es plus la même... fonce" 
    En lisant ça je ne pense qu'une chose je dois rester...  c est ce que Sam me dit... alors des jours il m engueule  parce que je suis à genoux devant Pierre et le lendemain je dois foncer... je suis là oui mais mon coeur est ailleurs et il en sera toujours ainsi quoi qu il se passe... "ça me donne envie de vomir ce que je lis" et c est reparti pour une engueulade.  
    "J ai bu, je suis fatigué de ma journée et j en ai marre. Fais au mieux, tout ce que je peux te dire c est qu il t aime et s il te dit tout ça c est pour te faire mal et non parce qu il ne t aime pas. Dors bien, je t aime je vais me coucher bonne nuit"
     

    Chaque fois qu'on peut se parler Samuel et moi on se prend la tête... Je recharge la cheminée, j ai une couverture et un oreiller je vais dormir aussi alors... Il a raison, souffrir pour souffrir, ma place est ici, c est ce que Sam a compris et c est le message qu'il veux me faire passer... Pierre ne partira jamais; il n a nulle part où aller, pas de famille, pas d amis, il restera et je n aurai peut être jamais le courage de partir... je gâche sa vie... c est tout ce que je fais... je culpabilise pour tout... j en reviens toujours à la même conclusion... hélas...  Personne ne croit en nous... personne... notre amour est une cause perdue... il faut se résigner... même si ça fait mal à en crever... 
    Désormais on fera comme si..  cette chanson a été écrite pour nous Samuel, je l'écoute en boucle elle me déchire le cœur....
    "Encore une fois j'était aveuglé par l'idée de te retrouver, par l'idée de poser mes lèvres contre les tiennes, de poser mes mains sur ta peau...Mais  tu m as fais réaliser que tu ne pouvais plus, plus du tout, ma jalousie mes doutes t'ont détruite... Et j'en pleure, j'en ai mal à en crever, mais je n'ai plus le droit de faire mon égoïste,  tu as tout perdu à cause de moi et je m en veut.  J'ai mal mais je suis ebloui par ta beauté par tes messages par la femme extraordinaire que tu es... Je n'ai plus le droit de te faire du mal... et plus je m accroche plus je te fais mal...Pardon, je vais crever dans mon coin, de cet amour si fort que j'ai pour toi, tu étais ma vie et je te remercierai jamais assez pour tout ce que tu as fais pour moi...  on s'aimera chacun de notre coté on pensera l un à l'autre putain c'est horrible mais je n'ai plus le droit de te faire du mal. Je t'aime ne l'oublie jamais ..."


    Une nuit sur le canapé à me geler Le feu s'est éteint et je me réveille une fois de plus  frigorifiée...  Je ne pensais pas voir Samuel ce matin et puis le voir arriver c est comme si un rayon de soleil me réchauffait, il avance vers moi, je le trouve beau, mon coeur bat, le monde n existe plus...  5 petites minutes... ça fait trois cents secondes lol !!! quand même !
    On passe notre temps à se déchirer, Samuel m imagine avec un autre, il doute de mes sentiments, on s engueule, on se voit cinq minutes et c est le nirvana, et ce soir, demain, on se reprendra la tête... à cause du manque, de l absence, de la souffrance... on va finir encore plus fous qu'on ne l est déjà....
    Je n'arrête pas de me dire qu'il  doit faire sa vie, avoir une copine de son âge, sortir, on se verra de temps en temps comme on peut, aussi souvent qu on peut, on s 'écrira, mais il faut qu'il aie ta vie... il ne peut pas rester comme ça, dans sa chambre,  seul, à m attendre... c est pas possible... je culpabilise terrible de ça aussi... les vacances arrivent, il va être là tout le temps, si je peux pas lui écrire, je  l imagine tourner en rond, se faisant des films c est douloureux... 
     

    Je ne sais pas comment ça va évoluer... J ai envoyé quatre sms ce matin à Pierre, et je n ai eu aucune réponse... s il passe sa vie à me faire la gueule comme hier, à sourire, être agréable cinq minutes et à refaire la gueule après... un jour je pèterai mon cable c est sûr... je vis la peur au ventre, cette peur dont me parlait Samuel pour d autres raisons, eh bien  je l ai toujours au ventre, cette boule d angoisse ne me quitte pas et la cause c est Pierre, son humeur, ses doutes, s il me surveille, s il trouve un truc qui traine et qu il me refait une crise, si on lui rapporte m avoir vue avec Sam... s il fouille mon tel et que j ai oublié d effacer un message, le numéro de Sam dans le journal... je vis comme ça et ça m'épuise moralement... terriblement...T imaginer avec une autre est une souffrance abominable mais je suis avec Pierre et tu as le droit d avoir  TA vie... TU DOIS y penser... C est pas pour ça qu on coupe les ponts...on fera comme si..J ai bu à midi et ça devient un besoin c est dangereux, ça embrouille les pensées, ça me fait dormir... tu fais pareil de ton côté, on se détruit mutuellement... en es tu conscient ?
    J'aime Samuel, c est viscéral,   on est comme deux aimants, on s attire tout le temps, dès qu on s approche l un de l autre on se retrouve collés... et pourtant on s engueule, on se déchire mais toujours l un ou l autre rappelle l autre...  Il me manque... c est dur... je n ai qu une envie fermer les yeux, dormir, pour vider ma tête...


    "Tous les soirs tu bois ce n est plus toi et on se déchire... ARRETE DE BOIRE CA N ARRANGERA RIEN... oui je suis avec lui MAIS non je n ai pas choisi y a rien d autre à faire c est tout ! tu es le plan B le bouche trou  je l ai choisi lui et pas toi jen peux plus de tout ce que tu dis tu souffres trop et je comprends ta souffrance mais il n y a pas de solution alors restons en là c est mieux comme ça... NON je ne saisis pas encore l occasion de te jeter NON... il est juste temps d'écrire le mot fin avant de se faire plus de mal avant de ne jamais pouvoir se relever tu dois avancer et faire ta vie
    le temps s il n amène jamais tout à fait l oubli apaise la douleur... laissons faire le temps..."
    On pouvait discuter ce soir puisqu IL dormait... je me connecte et tout part de travers comme quasiment tous les soirs où on peut discuter depuis un moment. Tu bois et l alcool te rend méchant, il y a deux Samuel à présent... l alcool avec les cachets ça te fait délirer, dire n importe quoi et après tu t en veux, tu as honte de ce que tu as dit... Tu pousses le bouchon tellement loin qu'une grenade a explosé j ai fermé mon cpte de colère...  Ce n est pas que je t abandonne ou que je te jette je ne vois pas de solution c est tout. Je te sens si malheureux, Tes perpétuels reproches "tu l as choisi lui pas moi" me tuent... depuis le 22 septembre je vis un enfer et je suis à bout de souffle comme toi, comme tu le le dis si bien.... J aimerais que pendant quelques minutes on inverse les rôles,  j aimerais que tu prennes ma place et que tu revives ce que j ai vécu ces derniers mois... 

    A 3h50 j ouvre les yeux... je regarde mes messages... j hallucine... "à l heure où tu auras ce message je ne serai sans doute plus là... le sommeil me tuera... j ai bu et rebu parce que tu me manques terriblement... encore une fois j ai repris conscience trop tard.  Si tu as ce message à temps sâche que je t aime plus que tout et que jamais tu ne me quitteras. Je te demande pardon, pardon pour tout..."
    Et voilà... ça recommence... l enfer mais de l autre côté... avec Samuel.. Pierre est calme apparemment et c est lui qui prend le relais... je dois comprendre quoi ? il a pris une cuite ? il a pris autre chose ? pourquoi le sommeil l emporterait ? évidemment il ne répond à aucun message, ... je me dis qu il dort, j essaie de me rassurer comme je peux... c est terrible plus rien ne va dans ma vie... tout est en miettes et ça continue... je ne sais plus quoi faire, je suis perdue...

    Alicia m a réveillée à 5h, elle a refait son cauchemar, le téléphone vibrait sans s 'arrêter j avais "cauchemar maman.... maman.... maman" je suis montée vers elle et j ai somnolé... ira t elle au collège demain ? elle m a promis, signé même un engagement... si elle n y va pas que faire ? il va falloir appeler l assistant social... quoi faire ? mon dieu je suis tellement fatiguée de ma vie... 
    J attends des nouvelles de Samuel, je ne vis plus... pourquoi certains payent si cher leurs erreurs et d autres ne payent jamais le mal qu ils font...  j ai trompé Pierre, oui... je le paye c est normal je dirais même si je n arrive pas à culpabiliser vue la vie solitaire que j avais... Mais je reconnais... quand on fait du mal on doit payer comme un enfant qu on punit !!!  mais là l addition est cher.... le ciel a oublié les circonstances atténuantes.... il frappe dans tout ce que j ai de plus cher... ma fille Alicia et Samuel... jusqu'où cela ira t il ?


    Arrêter de penser
    de réfléchir
    de se faire mal
    laisser faire le temps
    s aider mutuellement
    comme on peut
    être là l un pour l autre
    accepter la situation
    se dire que pour l instant
    c est comme ça
    c est tout ce que je peux te dire...
    je suis là pour toi...
    même si c est virtuel
    même si on se voit 5 mn à la sauvette
    même si le manque est terrible
    et qu on voudrait "plus"
    il faut accepter...
    ou se séparer
    mais arrêter de se torturer....

     
    Lucas est au ciné, Alicia avec sa meilleur amie, Pierre  je ne sais où... ma mère contre moi donc pas envie de la voir... Toute ma vie explose, morceaux par morceaux, il n en reste que des miettes... j apprends ce que c est d avoir peur, d être seule, ça ne m'est jamais arrivé de toute ma vie... J'ai encore une fois dit à Samuel que nous devons nous séparer avant qu'il arrive un malheur.
    'Encore et toujours des adieux je vais finir par en crever de tout ça et tu auras la paix enfin..."
    J ai été maline, j ai joué avec le feu, j étais tellement amoureuse que je n ai rien vu arriver, l amour rend aveugle c est une vérité... il nous voile la face...  je n ai que ce que je mérite... je suis seule les deux pieds dans la merde, bien profond... le bonheur volé et clandestin se paye cher... très cher.. Je sais que je  fais mal à Samuel mais j ai tellement peur pour lui. Tellement peur qu il lui arrive quelque chose. Que Pierre lui  fasse du mal: je me dis que la seule solution est de vraiment couper les ponts pour le protéger... la peur décuple les forces je suis d accord avec Samuel mais la haine aussi; C est tellement compliqué ce que je vis...  "Si tu pouvais juste ESSAYER de comprendre... Je sais que tu es malheureux, mais je vis la même chose, je suis malheureuse, je t aime, tu me manques... et en plus j ai l enfer à la maison... j aimerais avoir la paix tu sais.. mon dieu ce que j aimerais avoir la paix.. Tu aimerais que je te dise je quitte Pierre pour toi mais ce n est pas si simple.  On vivrait de quoi ? Lucas n accepterait pas. On peut pas faire ça comme ça... c est pas si facile... On dirait que tu vis sur une autre planète.. Je me demande si tu réalises vraiment l enfer que je vis au quotidien. Le chagrin me rend folle..."
     
    J-4 avant Noël...  Je refais appel à une voyante sur internet.

    "Vous vous inquiétez beaucoup pour cette relation vous y pensez beaucoup beaucoup,  ça tourne dans votre tête et parfois ça vous réveille , profitez du moment présent un jour à la fois il faut apprendre a vivre un jour a la fois ne pas projeter l'avenir prendre la vie comme elle vient..
    Vous savez dans la vie on refait sans cesse la même chose. On croit rencontrer quelqu'un de nouveau mais au fond rien ne change.
    C'est comme si c'était le même film avec un acteur différent...
    je vois que c'est une sorte de délire. Une passion dévorante. Les montagnes russses.
    En fait c'est une illusion voila ce que je ne voulais pas vous dire et qu'il aurait été préférable que vous trouviez par vous meme.
    Vos illusions vont finir par s'écrouler
    Sans doute vous irez vivre avec lui. La désillusion est marquée par 2 lames simple Soit la tour et les étoiles ça ça ne ment pas ces 2 lames ensemble la tour et les étoiles à l'intérieur signifient une illusion qui tombe ou autrement dit la désillusion
    qu est ce que l'amour?
    Quand on n a pas fait un grand cheminement sur soi l'amour est la plupart du temps un schéma de l'enfance qu on reproduit sans cesse et qui ne s'arretera pas tant qu'on en aura pas pris conscience
    J ai vu que vous alliez partir avec lui mais si vous preniez du recul du temps pour vous vous pourriez eviter bien des choses..... la désillusion"
    Je suis tellement dégoutée. 

    NOEL 2015

    "J aurais aimé me promener avec toi au milieu des petites cabanes en bois, des odeurs de cannelle, de vin chaud, de nougat... de sapin... flâner main dans la main...  mais je suis là sur mon canapé... seule... à me demander ce que va devenir ma putain de vie... on se prend la tête tous les soirs car tu souffres de mon indécision,  et je le comprends très bien... je comprends ce que tu ressens et je ne sais pas quoi faire pour te soulager le coeur... on a été heureux, je t ai fait du bien, oui grâce à moi tu as eu ton permis, tu vas au lycée et tu progresses chaque jour... si tu savais comme je suis heureuse, c est une belle récompense pour moi... d y avoir cru... mais à présent je suis la cause de tes larmes, de ton chagrin et ça me fait si mal...J ai toujours voulu te protéger, je t ai pris sous mon aile et défendu contre vents et marées... et là... tout s 'écroule... que faire mon dieu que faire.... j ai imploré mon ange gardien qu il fasse un miracle, qu il nous aide, qu il nous donne une chance mais non... on ne le mérite pas... on a fauté et notre amour est maudit... on n aura pas d 'aide...
    Tu me manques terriblement... Il me semble que ça fait un siècle qu on s est pas vus... j ai le coeur lourd... si lourd... de te faire vivre tout ça... de vivre tout ça... Je ne sais pas ce que 2016 nous réserve... mon dieu... peut être qu il vaut mieux ne pas savoir et affronter chaque jour sa dose de misère !!!!  
    Hier soir tu m as dit il faudra faire un choix tu ne peux pas vivre avec les 2.... toi et Pierre... oui j en suis consciente... mais je ne peux pas faire de choix... pas pour l instant.... et j ai bien compris que tu ne m attendrais pas éternellement... et c est normal... j aime Pierre comme un frère et toi c est la passion, le feu, c est fusionnel... mais il y a les enfants...   le mauvais oeil de tout le monde face à notre différence d âge, nos situations bancales à toi et à moi.... quand je pense à tout ça... j ai envie de m endormir  et ne pas me réveiller... ma tête explose à force de tourner tout ça dans tous les sens...
    Certains jours je me dis ...il va se passer quelque chose, un miracle quand on s y attendra pas et on finira ensemble.... et d autres jours je me dis ça va casser... on va se séparer... tu réussiras à m oublier tu es jeune... moi je survivrai en pensant à toi, à nous, en m occupant à fond pour par en crever...  c est ce que je fais déjà... m'occuper...  Je sais que tu es seul... que c est pas super chez toi... et je culpabilise... tu serais tellement plus heureux avec une petite amie de ton âge... 
    Quand je te le dis ça te met en colère !!!! je ne dis plus rien... mais je me fais tellement de soucis pour toi... 
    Quoi qu il en soit voilà Noël... et il faudra passer ces fêtes chacun de notre côté qu'on le veuille ou non en faisant bonne figure... les autres n ont pas à porter notre croix ! ils ne sont pas responsables de notre malheur... penser l un a l autre... comme on le fait chaque jour..."
    'Je savais au fond de moi qu aller au marché de Noel allait te plomber le moral...  les lumières les rires des autres ça me fout le bourdon perso c est pour ça que je ne vais nulle part, je m isole... je deviens une taupe je ne sors plus de ma taupinière lol ! le bonheur des autres m insupporte.. je t aime.... dieu que je t aime... et je sais que tu m aimes...'
     

    On s est pris la tête une fois de plus sur facebook et là c'est fini c'est TOI qui l a dit cette fois et je pense qu on va en rester là. Pierre te hait et ça devient trop dangereux de toutes façons. Je t ai conseillé de faire une main courante à la gendarmerie pour qu il n ait pas le droit de t approcher... à toi de voir... Je sais que la peur décuple les forces, la haine aussi, que tu penses avoir le dessus en cas de conflit, mais à ta place... je me protégerais...
    Tu as raison je vais peut etre rester avec Pierre et essayer de me faire pardonner mais quand il me regarde je lis la haine dans ses yeux...  il me regarde par en dessous avec ses yeux tout noirs qui roulent comme des billes... je ne pense pas qu il me pardonnera...  si je prenais un jour le risque de m afficher avec toi il te tuerait. Tu as détruit sa vie... il a tout perdu... il n a plus rien à perdre... quand je t ai dit "je vous ai perdu tous les deux" je voulais juste te dire que même si Pierre me quitte ou l inverse je te mettrais en danger de t approcher... il te ferait payer... donc.... de toutes les façons je vous ai perdu... tous les deux... 
    Je vais survivre de mon côté... sois prudent, très prudent... et vis ta vie... on oublie avec le temps...  ... tu m 'oublieras... un jour ou l autre..
    Tu m as donné tellement de joie, de bonheur, merci pour tout ça... Les autres ne comprennent pas et ne comprendront jamais mais ce n est pas grave... merci pour tout... j ai fait ce que j ai pu pour toi, pour t aider, te soutenir, être là.... pour toi j ai tout sacrifié, et j ai perdu la partie..
    Mais je l ai fait parce que je t aimais... je suis tombé folle amoureuse de toi et mes sentiments sont sincères... même si tu en doutes... car tu ne sais faire que ça... douter... te faire des films... c est ta nature, c est comme ça... moi je vais vivre avec le souvenir des bons moments, de nos éclats de rire, de tous ces mois où on était fusionnels, soudés... je vais apprendre à vivre seule... car même si je reste ici... je suis seule dans mon coeur et et dans ma vie... 
    Je t aime... ne salis pas notre histoire à cause de la haine et des regrets, on a vécu une belle histoire... elle est dans mon coeur et chaque jour je la ferai vivre avec mes souvenirs... 
    Brille mon petit coeur, avance dans la vie, continue à te battre, arrête de boire... montre à tout le monde de quoi tu es capable, montre moi que chaque marche que nous avons gravi a été utile, qu on n a pas fait tout ça pour rien...
    La roue tourne et tes problèmes disparaitront... crois en demain tu es jeune, tu as la vie devant toi, le soleil brillera à nouveau pour toi, tu verras <3
    Quand tu regarderas le ciel le soir à la nuit tombée et que les étoiles s allumeront une à une pense que tu en as une qui t 'appartient à jamais, qui brille pour toi, qui te protège de loin, te couvre de sa tendresse et de son affection à jamais... dis toi que je regarderai moi aussi les étoiles en pensant à toi... '


    La descente aux enfers
    est amorcée
    encore une soirée à se déchirer
    et je me laisse glisser
    dans le néant... 
    tomber... glisser...
    au fond de ce puits 
    qui me tend les bras 
    toucher le fond
    pour ne plus remonter
    toucher le fond
    et m y noyer
    tout oublier
    oublier que tu as existé
    oublié nos regards timides
    nos sourires
    nos éclats de rires
    nos baisers
    nos étreintes passionnées
    oublier
    qu on a existé
    oublier
    qu on s est aimé
    oublier
    nos rêves brisés...
    nos délires...
    se laisser glisser
    s endormir
    pour ne plus se réveiller...

     "ma puce je n'arrete pas de faire des crises d'angoisse parce que je réalise que je t'ai perdue... je m en veut a mourir  je t'aime infiniment <3'


     
    Je vis sur un volcan et ce volcan risque de faire éruption à tout instant pour un mot de trop, un ton trop rude... une contrariété... hier après-midi je suis rentrée de courses énervée j étais mal dans ma tête je reconnais je n étais pas agréable... Pierre a explosé "tu me parles comme à une merde je ne suis qu une merde pour toi, t 'étais agréable avec lui !" et c'était reparti... Sa psy lui a changé son traitement et j ai vu que ça n allait plus...
    "appelle la psy"
    "non"
    "appelle la le traitement ça va pas"
    "non je vais partir"
    je lui réponds "non c'est moi !" on s est battu à grands coups de "non c 'est moi" et j ai coupé court... je suis allée ranger mes courses... je suis partie chez le psychiatre avec Alicia, Pierre est allé promener le chien en me lançant "à tout à l heure... peut être".... j 'étais mal...
    c'est encore Alicia qui a trinqué j ai pas dit un mot de tout le trajet... elle a vu le psychiatre seule... elle lui a dit "ma mère a rencontré quelqu un mes parents se disputent tout le temps c est dur" réponse du psy "ne t 'en mèle pas reste neutre" c 'est tout... 43.70 pour ce sublime conseil et 15 mn de consultation c 'est merveilleux. A notre retour Pierre avait appelé SA psy, il devait être rassuré, nickel... toute la soirée...enfin la soirée... j avais pris un calmant entier avant de partir au psy et à 9h je dormais devant la tv...lui aussi..
     

    Réveillon de Noël demain soir... mon dieu la force qu il me faut puiser je ne sais où pour assumer ce réveillon. On a fait les escargots ce matin, si je ne parle pas  Pierre non plus... il voudrait que je lui dise que je l aime je le sais c 'est tout ce qu il attend mais j y arrive pas... mon coeur est ailleurs... je ne peux pas... je culpabilise mais c 'est comme ça... 
    Je pense à Sam tout le temps, Nos vies sont devenues deux chemins de croix... tu doutes chaque jour de mes sentiments, tu me dis que je m éloigne que je ne ressens plus le besoin de t écrire... mais Pierre ne quitte plus la maison, il est là près de moi tout le temps comment veux tu que je fasse ? à part un sms quand je peux...le blog est inaccessible...  Je ne sais pas où on va... je ne suis jamais sure de demain... je suis fatiguée, si fatiguée moralement... tout le monde est malheureux... et Sam avec sa paranoia qui va jusqu'à croire que j ai quelqu un d autre...dans la merde où je suis  ? et si je suis dans cette merde c est à cause de quoi ?
    Bref... voilà... je vais aller voir ma mère histoire de reprendre encore des coups de marteau sur la tête "ma pauvre chérie je voudrais tant te voir heureuse, il faut comprendre avec ce que tu lui as fait, il faut du temps pour qu il s en remette" quand j entends ça... mon dieu... je suis seule dans ma merde... Alicia est dans sa chambre elle ne descend meme pas, Lucas non plus... Sam survit de ton côté et moi du mien... de quelle humeur sera Pierre ce soir ? surprise surprise !!! 
    Sam me manque terriblement... je pense à un merveilleux Noël qu on passerait ensemble... mais non... ce sera un Noël solitaire et triste où il faudra faire bonne figure pour les autres... prendre sur soi..; c est ce que j ai fait toute ma vie "prendre sur moi" pourquoi cela changerait il ?
    "Je t aime... je te te souhaite un bon Noël quand même avec des cadeaux qui te plairont... mon coeur est triste comme le tien Ti coeur... mais soyons forts pour ceux qui nous aiment... Mes pensées sont avec toi... ne l 'oublie pas... <3"
    'Je te demande pardon pour tout, le mal que j'ai fait à toi et à ta famille je ne vais pas bien...J'ai peur de casser le peu qu'il reste entre toi et Pierre, je t'ai brisée et lui aussi Alicia aussi parce que je n'ai pensé qu'a moi...Et jamais je ne me le pardonnerai..je voulais que tu saches que je t'aime comme je n'ai jamais aimé... Tu ES l'amour de ma vie... Tu es tout pour moi alors accroche toi pour moi, Avance avec moi dans le coeur, avec le temps tu pardonneras mes erreurs mon egoisme,  je n en serai jamais assez desolé tu n'avais pas à payer  à vivre cet enfer à cause de moi... je t'aime mon etoile Joyeux Noël  <3'


    L amour m a aveuglée... la passion m a fait commettre les pires folies ce n est pas toi qui va le nier... dans ma vie il n y avait plus que toi... les sms du matin au soir non stop les tchat le soir  sur fb les après -midi ensemble... nous vivions ensemble... au détriment de toute ma famille... j ai laissé tout de coté pour toi... j ai délaissé ma fille... et avec le recul c est vrai je dois l avouer ignoré et mis de côté mon mari... m inventant mille excuses... tout ça parce que j étais heureuse avec toi... mon coeur battait le bonheur m envahissait tout entière... oui... je le reconnais... j ai vécu des moments intenses j étais heureuse... je n ai pensé qu à moi... à nous... à toi...je n avais que toi dans ma tête que toi dans mon coeur que toi dans mon sang... dans mon corps... j ai TOUT sacrifié pour toi... je pense que c est ce qu on appelle dans les romans "une passion dévorante
    Plusieurs personnes m ont dit "mais Pierre ne voit rien ? il a de la merde dans les yeux... moi même je ne comprenais pas... et puis je répondais 'ça doit l arranger il est libre de faire ce qu il veut je suis occupée" je pense que c'est ce qu on appelle "se voiler la face"..
    et le 22 septembre... tout a basculé... voila 3 mois très exactement que le paradis a basculé en enfer et que le temps est venu de payer... NOUS payons l addition de notre inconscience de notre folie de notre passion... 
    j ai disparu de ta vie... du jour au lendemain la peur nous a envahi... le manque s est installé petit à petit plus cruel plus sournois plus torturant et il nous ronge chaque jour davantage...
    nous ne pouvons plus à lheure actuelle nous parler sans nous déchirer... car je suis là... avec lui... et toi tu es seul... chez toi...
    pourtant j envie ta solitude, ta liberté...  je n ai plus rien de mon côté.... je n ai que les souvenirs des jours heureux qui me font chaque jour verser des larmes, et le manque de toi là dans mon ventre qui me torture et me tue à petit feu. Il est là, tout le temps  à me surveiller assis à mes côtés, son oeil sombre me rappelant que je l ai trompé, ses petits pics me faisant culpabiliser... ses larmes qui me crucifient car j en suis la cause...
    et toujours ce manque de toi.. de ton sourire... de tes bras... de tes baisers... ce manque cruel là dans mon ventre.... cette envie de te serrer de t embrasser d entendre ta voix de respirer ton odeur... je souffre de ton absence j ai mal comme tu as mal... AUTANT que tu as mal...
    et quand tu m 'écris ce sont tes doutes qui ressortent... j en aimerais un autre, je m'éloignerais... mon dieu que ça fait mal...
    à présent... à part nous prendre la tête on ne communique plus... la douleur est trop forte je pense... 
    je sais que tu as la haine.... tu es seul de ton côté je suis avec lui... pourtant... ma situation n a rien d enviable je trouve... je survis tant bien que mal... ma mère me fait comprendre que je suis libre mais que ma place est ici... que toi et moi c est un feu de paille que ça ne durerait pas et que je me retrouverais seule bien vite...je te défends corps et âme on s engueule, on pleure, je lui demande de comprendre elle s adoucit... j ai le sentiment qu elle a ENFIN compris combien je t aime... et ça recommence... et je me bats encore... que de souffrances...
    Je suis seule face à moi même si souvent... et tes doutes m 'achèvent... je suis au bout du rouleau nerveusement... et je comprends que toi tu es au bout de tout... j ai l impression que ça fait un siècle qu on est pas vu...  
    Je n ai pas envie qu on s oublie.... je n ai pas envie que tu disparaisses de ma vie MAIS je n ai pas le droit de GACHER ta vie... moi c 'est CELA qui me torture...  Tu passes ta vie seul, à m attendre, je suis coincée de mon côté...  je ne sais pas où je vais... tout a été à deux doigts d exploser ici à plusieurs reprises... je ne sais pas ce qui m attend... mais je sais que tu ne peux passer ta vie à m attendre... il faut être réaliste... 
    Tu m en veux d être là près de lui;.. je comprends.. tu m en veux d avaler ses humeurs ses fions... d essayer de raccomoder... mais que veux tu que je fasse ? que je débarque chez toi et que je dise à tes parents "je viens vivre ici avec mes deux enfants ?" j ai quoi comme solution pour l instant ? et tu crois que je ne culpabilise pas de voir SA souffrance ? Avec ma mère qui m a sorti "le pire que tu peux faire à quelqu un c est de le tromper ?" c est cool non ?
    Je vis avec une grosse boule sur l estomac qui ne s en va pas. de culpabilité de chagrin de manque de toi..; d indécision... de peur... 
    alors si tu as envie d en rester là... je comprends... je ne peux rien t offrir d autre pour l instant... 
    une seule chose est vraie, c 'est que je t aime... j en suis là parce que je t ai aimé à la folie et je continue de  t aimer... mais l amour ne suffit pas... j en conviens... 
    j ai mal Samuel... comme toi... très mal... <3 sois en sûr..."
     
    La maison est triste et vide, chacun dans son coin, les enfants dans leur chambre pas un bruit... et nous sur le canapé, hypnotisés par un programme tv insipide... le puzzle, la tv, quelques siestes et la journée passe... tout est mort... on survit chacun avec sa peine, on cache nos états d âmes, nos doutes, nos peurs... on cache tout derrière un silence pesant rythmé par des soupirs...
    Mes pensées sont avec Sam, je repense à tous ses messages déchirants, à ses doutes et son chagrin... comment les alléger ? je suis comme lui, aussi seule malgré les enfants, malgré tout ce qu'il peut croire...oui seule... 
    je profite de quelques minutes sans lui pour écrire à Samuel... Pierre est là... tout le temps... ce matin j ai failli me faire prendre avec le tel, il s est levé je ne l ai pas entendu... j ai eu chaud...  Il y a des hauts et des bas, il prend un traitement lourd, il a le coeur qui tappe, des étourdissements... et le moral en dents de scie, il passe de l amabilité aux pics... c est pas facile...  
    Le copain d'Alicia arrive demain soir en vacances Je vais être ENCORE plus seule... c est hyper dur... 
    Mes pensées sont avec Sam tout le temps, je l imagine dans les bois, en vélo... avec son chien en ballade... en train de jouer  à son ordi... je pense à lui.. même s'il doute  je suis là tout près de lui... et que ma vie est la tristesse incarnée...
    'je t aime, courage... tes messages si plein de déceptions de doutes de rancoeur me font du mal, arrête... prend la vie comme elle vient, survivons comme nous pouvons... c est ton côté parano qui te fait toujours te faire des films, imaginer des choses fausses, essaie de canaliser ces putains d idées de merde... 
    Si t as pas de nouvelles c est parce que Pierre est là..;tout le temps à me coller et me surveiller... j ai refusé d aller marcher cet aprem  il n est pas content... tant pis... quand il allait à la ferme il s en fouttait de me laisser seule alors...  il va re-cogiter... tant pis.."
    Encore une semaine et c est la rentrée... ouf... les plus tristes fêtes de fin d année de ma vie...


    A un moment ou à un autre je pense qu il faut retomber les pieds sur terre... et se résigner... Sam et moi, on ne peut plus se parler sans se déchirer, se faire mal..on finira pas se perdre...Samuel est de plus en plus parano. Ne pas recevoir de message, ne pas se voir veut en fait dire que je vois quelqu'un d'autre. Mon dieu, c'est là que je me dis qu'il est vraiment malade. 
    "Si tu s'avais Sandy comme ça fais mal, de me dire que tu as quelqu'un, je souffre le martyr, je doit accepter qu'un autre et surement mieux que moi, je suis brisé, anéhanti, je te demande pardon  pour le mal que je t'ai fais maintenant c'est à mon tour de l'accepter ca me bouffe je suis dans un état je suis mal à en crever... Pourquoi ne pas me l avoir dit plus tot, je serais parti bon sang au lieu de m'accrocher et de te faire souffrir... Je ne t'ai apporté que du malheur pourquoi? Parce Que je n'étais pas a la hauteur :'( c'est terrible tu n'imagines même pas la douleur que j'éprouve... je t'aime à en crever et je te demande pardon pour tout..."
    "Inutile de te torturer je n'ai personne que la solitude de ma vie mais je ne peux plus supporter qu on se déchire comme on le fait je suis consciente de tout le mal que je t ai fait c est moi qui te demande pardon de t avoir entrainer dans ces sables mouvants il ne faut retenir que le positif de notre aventure les moments heureux et oublier le reste apprendre "à vivre avec"... je sais que quoi que je dise  tu te fais des films  tu te fais du mal mais JE SUIS SEULE Et tu ne m as jamais déçue... je pense à toi  sois fort  <3 Je suis seule Samuel tu te tortures pour rien seule... chaque petite pièce de mon puzzle chaque soir je les assemble en pensant à toi à ce que tu fais à ce qui est derrière nousà ce qui est devant nous je me retiens souvent de pleurer avec difficulté ma vie est désertique met toi bien ça en tête... elle le restera...

     


    votre commentaire
  •  

    B-Chapitre 1

    CHAPITRE 21

     

     

    On ne devrait écrire des livres
    que pour y dire des choses qu'on n'oserait confier à personne.
    Emil Michel Cioran 


    roman-INFINIMENT-chapitre 1
     roman-INFINIMENT-chapitre 1

     

     

    novembre
     
    Le week end se termine.  Ce matin quand Pierre est rentré du boulot à 4h et demi il a tourné longtemps dans la maison je ne sais pas ce qu il faisait ce qu il cherchait... je stressais dans mon lit. Il est venu se coucher et j essayais de respirer régulièrement comme si je dormais mais mon coeur battait. Il s est endormi...
    Il s est levé à 13h de bonne humeur comme si tout allait bien comme si rien ne s était jamais passé... comme il est bizarre...
     
    Je relis une derniere fois le message que tu m as envoyé hier soir avant de dormir. J ai les larmes aux yeux "je t aime à en crever dieu que c est dur, on s aime et cela pour toujours bien plus loin que la vie...  bien plus fort que la vie... tu es ma vie et malgré les prises de tête, je t aime toujours autant... ferme les yeux en pensant à moi. Je t'aime"...J efface tout... soigneusement... je tremble de laisser un indice sur le téléphone, sur l ordi... ce serait ma mort assurée... 
    Dieu que c est dur... ce mal être constant... cette incertitude sur l avenir... cette peur continuelle qui me colle à la peau... hier j ai pris des cachets et j étais un zombie... je n en n ai pas pris aujourd'hui j essaie de gérer... mais je n ai qu une envie dormir... dormir pour ne plus penser...
     
    Et un message de Samuel m'assassine... "Je ne suis que l'amant et je vis un amour impossible sans issue...J'ai toujours eu du mal à accepter la place d amant... ça n'est rien de plus qu'un amour caché... vivre sans s appartenir... l'alcool plus les médoc m ont mis un coup de massue j'ai du mal à garder les yeux ouvert... le plus dur c'est d'accepter... Demain tu ne m aimeras plus de toutes facons... Je passe mon temps à me dire que tu n es pas heureuse sans moi... que tu deprimes... mais je me rends compte que je n'ai qu'une petite place d amant : une personne qui ne vaut pas la peine... le coeur du problème c'est que je suis là et tu sait pas comment faire pour me jeter... c'est dur il faut l'accepter"
    "Là Tu vas vraiment trop loin là, j en reviens pas de ce que tu penses de moi je suis dégoûtée C est lourd à porter ces doutes continuels...."sur 10 tu m aimes à combien ? tu penses à moi ? tu ne m oublies pas ?  tu n es pas avec ton amant ? " mon dieu toutes ces questions me tuent si je prends tous ces risques pour te voir quelques minutes,  pour t 'écrire tout au long de la journée pour t encourager, t aider, malgré Pierre qui surveille,  qui piste, qui flike, malgré le danger qui me guette s il me tombe desus... si ça arrive je perds tout... comment peux tu douter de moi ? de mes sentiments ? Ce sont tes doutes constants qui ruineront et mettront fin à notre relation ! tu verras tes doutes nous perdront... et vu ce que tu penses de moi je ne sais pas si ça vaut la peine de souffrir encore... mieux vaut peut être se résigner..."
     
    Tout est pourri, foutu, ma vie, mes enfants, ma mère, mon mari.... tout est pourri, corrompu, faux-cul, en miettes, ça pue... J en suis là à cause de ce coup de foudre que j ai eu pour toi. Je n ai pas lutté, je n ai pas eu la force de dire non à  l 'attirance que j avais pour toi...  On est devenu jours après jours fusionnels tu avais besoin de moi et j avais besoin de toi; On était collés.... il fallait qu on se voit... tous les jours;... je savais que c'était dangereux mais je ne pouvais pas te dire non ! j en avais pas la force ni l 'envie... On en est là parce que cet amour pour toi était trop fort il m a rendu aveugle, folle... complètement folle... Le ciel nous est tombé sur la tête quand on s y attendait pas et dejà trois mois qu on paye le prix fort.. TROIS MOIS AUJOURD HUI.... Notre vie s est arrêtée le 22 septembre... Et là ce soir tu me dis que tu ne seras jamais 'que l'amant', celui qu on aime dans le noir, on ne s appartiendra jamais. Tu me prends la tête avec tes doutes... 
     

    Mercredi après midi première séance chez le psy pour Alicia 15 mn de présentations, 53 euros et à la prochaine... Je me demande si ça va l aider mais bon... On essaie...  .Quand nous sommes rentrées Pierre était bizarre sans plus... j ai pas cherché plus loin...je me suis dis il s est encore fait des idées, des films rien de plus que d habitude...On a mangé, je n ai pas fait attention. Il m a dit je vais aller me coucher,  j ai la migraine et envie de vomir... je lui ai dit mets toi sur le canapé, du coup il a somnolé sur le canapé puis tout d un coup il est allé se coucher. Il tremblait comme une feuille, tenait à peine sur ses jambes, je me suis dis whaa... pas bien.... il m a semblé qu il me repoussait mais j ai pas capté...


    Ce matin,  Pierre a l'air mieux. On déjeune, j emmène Alicia au collège... je rentre. Il est assis sur le canapé...
    "je vais faire les chambres des gosses"
    "viens là faut qu'on parle"
    là je me dis "c'est mauvais"
    "je vais partir... je ne peux plus... hier j ai voulu remettre en état le vieil ordi,  internet ne marchait plus parce qu il n'était pas en réseau. Je l 'ai mis en réseau et j'ai eu accès à tous les ordinateurs. Tu as reçu une photo de lui samedi 21 novembre.. Tu m avais promis plus de sms plus de mails et tu me trahis sans arrêt... tu es épanouie sur la photo, heureuse, pourquoi il te la envoyée ? pour te raccrocher ? "
    J'explique à Pierre que Samuel m a juste donné des nouvelles comme ça.... Il ne me croit pas... "chaque fois que j ai le dos tourné vous vous écrivez" je lui dis "non", je mens encore et encore "non c était juste une fois, on s est jamais revu"... TOUTE LA JOURNEE  je nie... J ai l impression d être Judas dans la bible, je suis si mal...  Il pleure, hurle, c est horrible... TOUT Y PASSE.... J en prends plein la tête... il a fait sa valise pendant que j étais au collège. Il la prend, descend au garage la met dans la voiture et me dit "tu peux tout garder, je ne veux rien" et il part...
    Je ne le retiens pas. J'envoie un sms à Samuel... Je pars chez maman... 
     
    Hier j ai commencé à écrire et j ai été interrompu. Je suis chez maman cet aprem et je suis tellement parano que j ai tout fermé à clé pour être tranquille sur l ordi.  Même l ordi est contre moi il s est éteint et j ai perdu tout ce que j avais écrit. Je vais donc résumer... Pierre ne partira jamais, il n a nulle part où aller. En plus il m a dit "j ai tout fait ici tout seul de mes mains et je dois partir c est pas juste." Il pleurait. "J ai toujours été un pauvre con, un pauvre malheureux, et ça continue." Toute l après-midi ce fut alternance de larmes et de colère. Et puis il s est calmé, il m a dit "tu coupes les ponts et on réessait". J ai promis même si au fond de moi je savais que je mentais encore et encore... Comment couper les ponts ? c est au dessus de mes forces.
    Je suis seule totalement seule, Ma mère est contre moi elle cache mais je l ai très bien compris. Samuel et moi on n a aucun avenir ma place est vers Pierre. Elle m a dit "je ne suis qu une vieille imbécile tu as la science infuse fais ce que tu veux mais tu verseras des larmes de sang tu verras on en reparlera" je lui ai dit "je ne veux plus parler de rien... tu as le droit de penser ce que tu veux."
    J ai compris que si un jour on se sépare Pierre et moi ce sera à moi de partir. Alicia m accompagnera, elle me l a dit, mais Lucas je ne pense pas. Après je me dis que pour Pierre ce sera un soutien... je ne sais pas... Je ne pourrai pas vivre la peur au ventre tout le temps...
    Pierre surgit de nulle part quand je ne m y attends pas, juste pour voir si je ne n'écris pas à Samuel. je n ose plus toucher à mon ordi ni à mon tel. j ai toujours peur d oublier d effacer un détail... je suis allée marcher avec le chien, il m a dit tu as été le voir y avait tes traces mais pas celles du chien...C est obscessionel.... après je le comprends... comme se plait à me dire ma mère "met toi à sa place" ce qui me fait mal c est que maman ne se met pas à la mienne.... POURQUOI j en suis là  ? ça, c'est complètement occulté...
    Entendre et avaler les fions chaque jour... genre hier soir... Je laisse échapper à propos d'Alicia qu il était naif ! qu est ce que je n' avais pas dit "ça ! tu peux le dire ! je suis naif ! vraiment très naif" j'étais mal... pas un film ou un programme tv qui ne parle d adultère de séparation je me sens mal... j ai envie d être seule... ne plus rien entendre ne plus trembler...
    Voilà où j en suis...  puzzle... tv.... Boire et dormir pour oublier...

    En plus la douleur  rend Samuel cruel... Il est mal, il n y croit plus, il doute... si je l'  aimais je ne serais pas à genoux devant Pierre comme je le suis.. je comprends ce qu'il ressent ... je comprends toutes les déceptions que je lui ai fait encaisser... Et je comprends aussi qu'il ne comprenne pas tout ça...Il a la rage en lui à présent, pour lui il doit  se résigner, il m a définitivement perdu. Il ne veut plus entendre parler d avenir. Je le comprends. On est entrain de discuter sur fb et je sens qu'il n a plus envie de se battre...Je relis les anciens messages et je pleure... c est tout ce que je sais faire "pleurer sur mon sort" je me fais horreur mais c est comme ça...
    "Si tu savais comme tu me manques... tout ça me rend méchant... Je vais disparaître une bonne fois pour toute... Je t'aime je t'aime je t'aime...Je vis très mal le fait qu'on doive se laisser... Je pensais que tu continuerais avec moi... mais hier tu as décidé de couper les ponts... j'espère au moins que tu seras avec moi en pensées demain passe une bonne nuit...Je pourrai plus jamais t'embrasser, te toucher, te sentir... quelle vie pourrie ne plus pouvoir parler à quelqu'un que j aimais à en crever... une personne qui était ma vie... Je ne pourrai plus jamais la voir l'embrasser... plus jamais entendre le son de sa voix mon dieu... tu me manques tant c'est dur... bonne nuit j'arrête de te harceler je te le jure tu n entendras plus jamais parler de moi je te demande pardon pardon pour tout le mal que je t'ai fait,  je t'aime. Tu finiras par couper.les ponts.. vaut mieux vivre dans un vrai enfer que dans un faux bonheur... Je ne veut plus me faire jeter des que ça ne va plus avec Pierre... c'est avec lui que tu as décidé de réessayer pas avec moi... c'est dur mais je doit l'accepter... "
    "Je ne parlerai plus d avenir tu as raison. La vie seule sait ce qu elle nous réserve et il faut la laisser faire.  La douleur est là pour toi comme pour moi aussi intense aussi cruelle; Le manque de l autre est un coup de poignard de chaque instant, chaque pensée. Tu n as QUE cette douleur à assumer mais la douleur de Pierre je l encaisse aussi . Sa douleur, sa haine aussi, ses crises et sa déprime totale;.. Tout ça c 'est à cause de moi, de nous, et même si j ai des excuses, c est à cause de moi. JAMAIS je n ai voulu qu il souffre à ce point, il est malade à cause de nous et ça JAMAIS je ne l ai souhaité.
    Je sais et je comprends que tu ne puisses pas comprendre, tu n as que 18 printemps, tu n as jamais été marié tu n as pas d enfants et pas vingt et un ans de vie commune avec quelqu un. JE COMPRENDS que cette culpabilité que j ai en moi vis à vis de lui t échappe. C est partagé entre culpabilité et révolte car si j en suis là il en est pour quelque chose même s il ne reconnait rien. 
    Tu me reproches de te jeter mais c est la culpabilité et la peur qui me font réagir comme ça; Si je ne t aimais pas je t aurais jeté le 22 septembre tu n aurais plus jamais eu de nouvelles de moi... si on en est là c est parce que j ai été heureuse avec toi, j ai connu des moments que je n ai jamais connu... me dire qu ils sont derrière moi à jamais me donne envie de mourir;.. mais que Pierre fasse une connerie et nos bons moments seront derrière nous aussi car jamais je ne pourrai me le pardonner... c est pour ça que je préfère ne pas aller trop vite, laisser faire le temps...  même si j ai mal, même si je souffre, même si le manque de toi est une torture permanente de chaque instant... tu doutes de tout mais tu ne quittes pas mes pensées.... jamais...
    Nous sommes comme cet arbre, le 22 septembre, on a été foudroyé, broyé... mais il faut espérer qu il reste des racines intactes et que le soleil, l eau, la vie, leur donneront la force de sortir de terre et de donner naissance à un nouvel arbre... parfois c est long... il faut laisser le temps... comme ces racines se nourrir de chaque petit sms, de chaque petit message, faire de son mieux pour ne pas sombrer.... Et se construire... créer un avenir possible... Les épreuves et le malheur rendent plus forts, on doit être forts ! se soutenir ! malgré les moments de déprime totale..."


    On essaie de croire que demain sera meilleur qu aujourd'hui et quand demain arrive... eh bien non.... on continue à s 'enliser... Pierre est rentré du boulot décomposé, idées noires, idées suicidaires, une boule qui l'étouffait dans la poitrine... 13h Pierre va chez le médecin.. antidépresseurs et anti angoisse, somnifères... et si ça va pas... psy.... Dimanche midi repas dominical chez ma mère je le vois changer de couleur je dis "on s 'en va" maman est vexée... Pierre fait une crise d angoisse dehors dans la cour... Il pleure il me dit  "c'est de ma faute si on en est là j ai été un gros égoiste.." je ne réponds rien. On rentre il prend un cachet et se calme... tv... puzzle... je pense à Samuel... 17h rebelote... grosse crise... Mon dieu;.. quelle galère...
     
    Lundi matin.... j emmène les enfants au bus et au collège.Pierre se lève dès mon retour "ça va pas" qu il me dit... "y a un des cachets qui me rend fou, il provoque ces idées noires, j en suis sûr je peux pas rester comme ça. Prend rendez vous chez un psychiatre..." J attends 9h, je prends rv mais pas de possibilité avant le 18 décembre même en insistant.... je le lui dis... il se lève d un bond, ferme la BD qu il feuillette sans la lire, et me dit "je ne tiendrai jamais jusque là"...  Je lui réponds "il reste les urgences psychiatriques, si tu veux voir un psychiatre rapidement y a qu en passant par l hôpital le délai est le même partout..." Il est d'accord..Nous voilà partis pour le CHU... les urgences...
    On remplit un dossier on nous dit d attendre il est 10h30. Pierre est calme mais pas bien je le vois. Pas un magazine, juste un vieux journal dégueulasse... la salle d'attente est archi pleine, un gosse de trois ans, infernal,  court partout, crie, hurle sans arrêt, c est pénible. Une infirmière vient lui apporter du coloriage il se calme vingt minutes et recommence. Mon dieu... quel bazard... à midi et demi je vais à l accueil et je demande si on ne nous a pas oublié ! "non l" L'infirmière psy va arriver me répond la secretaire.  Il y a de quoi devenir fou elle aurait pu nous dire que cette infirmière prenait son service à 13h30....
    Elle arrive à 14h et me renvoie m asseoir, elle veut voir Pierre seule. Puis elle vient me chercher et étudie le traitement du généraliste,  le trouve mal approprié et nous envoie voir le psy de garde aux urgences psychiâtriques...   
    Un jeune interne nous reçoit.. mille et une question dont "l'élément déclancheur ?" Pierre répond "des problèmes avec ma fille et ma femme".  Devant moi il explique les problèmes de harcèlement subis par Alicia mais qui n ont jamais tant paru le perturber et que j ai réglé seule, son échec à EMA... et on me prie de sortir certainement pour aborder les problèmes "avec sa femme" LOL. Au final on lui laisse l antidépresseur que Pierre refuse de prendre et on lui met du valium et un bon somnifère en plus.. tout ça au bout de deux heures d attente...
    On rentre enfin... j apprends par ma mère que je retourne chez le généraliste à 19h15 pour Alicia qui s est fait une foulure en sport... j ai vraiment de quoi devenir folle mais personne ne trouve que c est beaucoup pour la même personne.
    Je vais chez maman chercher Alicia. "Comment va Pierre ? il faut t en occuper, il est malheureux il peut faire une connerie fais attention !" et moi ? j existe ? voilà clôture du lundi... nuit calme... enfin... 9h je dors devant la tv je suis vidée épuisée..
    "Tu me manques
    infiniment
    terriblement
    ça fait mal
    dans la poitrine qui se serre
    et qui fait couler les larmes
    dans mon ventre cette douleur
    mon dieu
    comme c est dur l absence
    le manque
    ne pas se voir
    ne pas s embrasser
    ne pas se toucher
    ne pas respirer ton odeur
    juster s écrire en cachette
    à la sauvette
    quelques mots
    quelques phrases
    une conversation quand on a de la chance
    on aurait jamais cru
    en arriver là...


    Décembre 2015


    On  s installe à la télé comme chaque soir, Pierre pousse des soupirs, se lève, se fait une tisane "anti stress", je sens des allusions, je le trouve bizarre, j ignore; Toute la soirée est pesante, stressante, je cache; Puis il me dit "t as des nouvelles de ta copine Carine ?"   "oui de temps en temps et elle va voir maman..." "ah ! elle sait tout évidemment ! n oublie pas que les conseilleurs parfois iL vaut mieux pas les écouter... " Il a lu une conversation entre elle et moi sur mon portable. Elle me conseille de partir seule. Pierre n'a pas apprécié.  Les sms reviennent sur le tapis ils sont vite envoyés, vite effacés, il ne peut pas contrôler, je me suis bien foutu de sa gueule;  
    De colère je prends mon tel et je le lance dans une marmite d'eau sur l 'évier; "on parlera plus de sms comme ça !" il se précipite "t es folle au prix que ça coûte, on va pas en racheter un ! c est pas ce que je te demande : je veux avoir confiance, c est tout, on peut pas te parler tu montes sur tes grands chevaux !"
    On va se coucher. il a pris valium et somnifères mais soupire et ironise sans fin. "tu sais que tu parles en dormant ? mon tel n enregistre pas c est dommage on se marerait !!!" J hallucine est ce vrai ? du coup il se tourne et commence à respirer comme s il dormait et à parler.... "je vais lui apprendre ce que c 'est d avoir peur" je ne comprends pas tout. Au bout de cinq minutes je lui dis "tu arrêtes ton bordel ?" il se retourne un sourire ironique aux lèvres... Il est une heure du matin... "tu vas avoir du mal à te lever ! tu vas t endormir !" je prends un livre et j attends qu il s'endorme. J 'éteins à 2h épuisée et démoralisée....
     
     
    Au réveil je fais un RAZ sur mon téléphone au moins il pourra le fouiller il est vide. J emmène Alicia au collège et je commence à vider le congélateur  pour le nettoyer.  J ai 100 de tension il faut que je bouge; J ai presque fini   voila Pierre qui arrive... "pardon pour hier soir ! pardonne moi ! c 'est pas de ma faute !" "ah oui ? c était un cauchemar !" je suis froide comme un iceberg je le regarde méchamment et lui se met à pleurer "c  est pas de ma faute j ai des angoisses tout le temps" je lui dis 'n en aie plus je n ai plus de tel, plus de soucis, je m 'isole, plus de contacts avec personne, sois tranquille plus d angoisse. Tu peux verrouiller les ordis mettre des mots de passe j en ai rien à foutre" "c est pas ce que je veux" qu il répond. Il me redonne le tel. Je le laisse je ne le touche pas. Il passe son temps à le fouiller dès que j ai le dos tourné je ne veux plus que personne ne m 'écrive de messages; je vais en crever de ce stress, de cette peur au ventre constante. Hier soir j avais un point dans la poitrine il m a regardé en rigolant et m a dit ça serre hein ? 
    "Coucou ma puce mon rendez-vous avec ma psy s'est super bien passé je lui ai parlé de mes peurs et ensuite de toi.  Elle m a dit t'inquiète pas, dans 3 ans, tu l auras ta femme... elle m a dit des couples viennent me voir, ça prend du temps, mais ils divorcent et elle m a dit les enfants seront grands tu n'as pas de soucis à te faire pour ça. Elle te passe le bonsoir. Je t'aime ma puce..."
    Je survis... l'âme en peine... Maman sort d ici... Je suis encore plus mal...
    "Sandy. tu ne peux pas vivre comme ça tu as vu Pierre la tête qu il a ?"
    "et la mienne maman tu l'as vue ?"
    "il faut faire un effort, te sortir de là, te raisonner, faire pour que ça aille"
    'maman je vis ici par devoir mais mon coeur est ailleurs"
    "mais tu espères quoi ? y a rien de possible, il pourrait être ton fils"
    "on va arrêter cette discution sinon on va s engueuler et on se parlera plus maman"
    'S je suis ta mère écoute moi fais moi confiance !"
    "oui je me sacrifie pour vous tous ça veut dire ça ? mon bonheur à moi n a jamais été important pour toi c est vrai... allez stop !"
    Le moral encore plus sous zéro grâce à toi maman merci... Je survis seule avec mes larmes.... Je ne m éloigne pas de Samuel j apprends à vivre loin de lui, avec le manque de lui... c est trop dangereux... et tout est contre nous.... tout et tout le monde... je bois je mange je grossis je vieillis....je me dégoûte... je ne me regarde plus... je survis avec mon puzzle... je l ai bientôt terminé malgré la difficulté... il m empêche de devenir folle... je ne sors plus... je suis coupée de tout et tout le monde... plus d amis... plus de téléphone... l ordi à la sauvette... après le désespoir c est le dégout de la vie...


    J'ai à nouveau fait une demande de voyance, un ressenti sur photos avec une question :   lequel de ces couples va se séparer ? "Entre les deux votre coeur balance...   Je vois le plus jeune couple se séparer mais pas tout de suite... Prochainement ils vont se séparer. Par contre l autre couple est dans une phase pas trop facile   Vous aimeriez plus d attention plus d émotions plus de moment magique ce couple stagne dans des habitudes. Et si vous ne réanimer pas la flamme il sera voué a l échec. Cet homme vous aime énormément même s il n est pas du genre démonstratif. Si vous ne réagissez pas ce couple là cassera lui aussi prochainement ."

    L ambiance est calme à la maison pourtant demain c est le week end et les veilles de boulot le stress monte. C est silencieux, triste, j ai rien envie de faire... rien à dire... je me suis lancée dans du rangement pour tuer le temps... j ai le moral à zéro... plus bas que zero... J ai le coeur dans un étau continuellement, serré de chez serré... je n arrive pas à me détendre, je n ai plus envie de rien...Les fêtes approchent c est une épreuve de plus à surmonter. Alicia me demande souvent si ça va je lui réponds oui elle cherche pas à en savoir plus... personne n en a rien à foutre de nous... J ai envie de  voir Samuel et en même temps tellement peur que Pierre nous piste, rentre, téléphone à la maison... je n ai plus droit à l erreur... Alicia a son copain ce week end ça va être un week end pénible pour moi mais bon elle n a pas à subir notre malheur... elle subit déjà cette putain de tristesse quotidienne...
    Il y a les jours avec et les jours sans et aujourd hui est un jour "sans" où tout est noir... je ne crois plus en rien... Samuel  me manque tellement...   ça fait si mal... je suis si seule...
     
    L'ambiance est détestable à la maison même si chacun fait des efforts; je suis parano je trouve toujours que Pierre fait une tête bizarre, il soupire tout le temps... c est froid... on est mal... IL fait des efforts, il est malheureux comme moi, autant que moi, mais pas pour les mêmes raisons...  il n effacera pas toutes ces années de solitude, de déception... il fait tout ce qu il peut, mais ça ne suffira jamais... JAMAIS...  Ma vie est finie... j en ai le sentiment...

    "Bonjour ma puce, Je suis  malade à crever mais je ne dis rien... Je ne dis rien car personne n'a à porter mon malheur...Je n'ai pas le moral du tout, pourtant quand on me voit on ne s'en doute pas, quand on m'entend, on ne le sent pas...La période que l'on est en train de vivre, je l'ai nommée la trêve des étoiles. Je trouve ça tellement plus beau que d'entendre sans cesse, c'est fini on ne se verra plus... Ca m'aide à traverser ce moment difficile... Les étoiles peuvent s'apercevoir, communiquer, mais ne peuvent  se rencontrer. S il est écrit que nos chemins se séparent alors qu est ce qu'on fait encore là ?... je n'écoute plus ces bêtises... C'est un poison pour la vie...Si Pierre a eu sa chance avec toi, je ne vois pas pourquoi je n'auraiS pas la miene avec toi...Le lycée ca va j'ai plus peur mais pourquoi? parce qu'il ne reste rien de moi... Plus rien... ,"

    Le week end se termine.... deux rv avec Samuel de trente minutes... et c est reparti pour cinq jours sans se voir avec juste quelques petits messages par ci par là à la sauvette... Samuel a bu ce soir, il délire dans ses messages,  il me fait peur, il tient des propos incohérents, on dirait qu'il est shooté... le désespoir le tire vers le bas, le fait boire... je bois moi aussi mais juste un verre ou deux pas à être ivre et là... il me semble ivre... 
    "Je devrais peut être arrêter tout ça... je te fais du mal mon coeur tu souffres... ça me fait mal moi qui voudrais te voir épanoui et bien dans ta peau...  je suis fatiguée.... fatiguée de me demander chaque jour s il y aura un lendemain ou si le ciel va encore me tomber sur la tête... quand on est ensemble on oublie tout, on est deux ados, on est heureux, on pense plus à rien... trente minutes de bonheur... quelle misère... quelle pitié...Tu as dix huit ans l âge où tu devrais être heureux et sans soucis avec une fille de ton âge et tu es là à attendre mes messages, à supporter mon désespoir, mes coups de panique... on va aller où comme ça ? je ne sais même pas si j aurai un jour le courage de laisser Pierre ... la culpabilité est si lourde... je suis lâche aussi...  aucune confiance en moi... je ne te mène pas en bateau je te l ai déjà dit et ta réponse a été 'tant pis si tu n arrives pas à le laisser mais reste avec moi" mon dieu mon pauvre coeur tu as besoin de te construire, de vivre ta vie et je t en empêche... mais je n arrive pas à te dire c est fini... on se l est dit combien de fois.... moi.... toi... chacun notre tour quand la colère ou le désespoir étaient trop grands et le lendemain tout repartait... on est comme deux aimants qui s'attirent..." 


    Alicia recommence  je n en peux plus.  j ai envie de mourir. Son cauchemar à 3h toutes les nuits,  le manque de sommeil, la migraine, pas de collège depuis deux jours... J ai piqué une crise de nerfs. J ai claqué la porte elle m a écrit "où sont les somnifères ?" je vais te débarrasser d un fardeau." Je suis rentrée en courant, elle m a dit "ça ne va plus depuis le jour où tu m as dit "j aime ton  père comme un frère". Je réalise que j ai détruit ma fille psychologiquement en en faisant ma meilleure amie ma confidente en étant fusionnelle avec elle je n ai rien fait de bien dans ma vie. J'ai brisé tout le monde... et comment rattraper ? je crois que c est irrattrapable... Je cohabite avec Pierre, fraternellement, lui avec ses antidépresseurs moi avec le mien, Comment rattraper les choses quand mon coeur est ailleurs...ma propre mère m 'enfonce tout en me disant qu elle m aime, qu elle ne cherche qu' à m aider, qu elle m 'aime, LOL  "tu as fait à Pierre ce qu il y a de pire, tu l as trompé... et il t a pardonnée ! fais quelque chose !" 
    "mais maman POURQUOI JE L AI TROMPE ? POURQUOI ON EN EST LA ?"
    "j 'étais seule comme tu l'étais et je n ai jamais trompé ton père"
    Voilà.... les conversations de soutien...
    "si ta fille en est là c 'est à cause de tout ça !et ce pauvre Lucas lui on ne l entend pas ! il ne fait pas de bruit ! fais quelque chose secoue toi ! sauve ta famille"
    "je ne peux pas"
    "pourquoi ?"
    "parce que mon coeur est ailleurs... il le restera... je suis là par devoir... faut rien me demander de plus... ma vie est finie maman ne parlons plus de rien..."
    Mon dieu comment ne pas avoir envie de plonger au fond d un puits profond et de s y noyer pour ne plus rien entendre, ne plus culpabiliser...
    Une voyante m a dit "regardez ce que vous reproduisez sans cesse dans la souffrance et vous comprendrez il y a un schéma que vous reproduisez depuis votre enfance, qui fait que vous êtes toujours face au même problème et à la même situation. Et tant que vous ne trouverez pas ça vous allez reproduire sans cesse les mêmes relations et les mêmes souffrances.."
    Le seul schéma que je vois c est que chaque fois que j ai été amoureuse j en suis venue au fait que cet amour était impossible et je me suis sacrifiée...  
    Le vide est immense. Je sais que c est pareil pour Sam... Mes pensées ne le quittent pas...Il me manque...
    "Tu es ce que j'ai de plus cher et je n'en n ai rien à branler que Pierre te dise la même chose je te le dis et puis c'est tout je t'aime... Courage, tu vas prendre ta revanche sur la vie crois moi accroche toi. D'autres diront que je suis trop con  mais si je dois connaitre une seule fois l'amour dans ma vie, c'est avec toi que je veux le vivre."
    "Je suis avec toi, mes pensées ne te quittent pas... comme tu me le dis parfois... j ai envie qu'ELLE vienne me chercher pendant mon sommeil... Le courage me manque grave, mais je t en souhaite à toi... beaucoup... Tu es la petite échelle au fond du puits mais aurais je un jour la force de la gravir... je t'aime Tu brûles en moi à jamais... "
     
    Alicia n est pas à l'école. Troisième jour. Je me sens dépassée impuissante, tous les problèmes les soucis s accumulent à n en plus finir. Ma vie est devenue une spirale infernale qui va finir par m engloutir. Je ne suis pas un chêne et je vais plier et tomber... j en peux plus... la douceur, la colère, la crise de nerfs, le menaces, rien... rien ne la fait réagir... Des promesses, toujours des promesses, qui ne tiennent pas.... Je vis ce que ta mère a du vivre et là encore je me dis que c'est un retour de bâton... pourtant j ai toujours compatis et compris jamais critiqué... en me disant "on n est jamais à l 'abris"... ben tu vois c 'est chez moi à présent... chacun son tour....
    "je suis fatiguée laisse moi encore aujourd'hui je bosserai toute l après-midi et demain j' y vais jusqu à la fin de l annee plus d absence mais là je suis crevée... je suis fatiguée
    "Alicia stp hier soir tu m as dit j y vais montre moi que ton frère a tort de te critiquer, que tu tiens à moi, à T...lève toi"
    "Maman tu peux comprendre toi l état de fatigue comme c est dur, surtout quand on a des insomnies. S il te plait fais moi encore une fois cette faveur et après j'irai... j irai jusqu'à la fin"
    "Alicia tu as quatre heures de cours ce matin montre moi que tu m aimes  je te demande d y aller pour moi pour T...j en arrive toujours à la même conclusion, de l amour à sens unique ! Si ton père ne veut plus que T vienne, je ne pourrai rien y faire... Tu me déçois, tu me dis qu en cas de coup dur je pourrais compter sur toi  mais je ne te crois plus... tu ne tiens pas tes promesses... je suis à bout et tu fais rien pour m aider"
    "mais c'est pas une question d heures ou quoi que ce soit, je suis épuisée et si j y vais je vais m endormir c 'est ça que tu veux ? maman pitié, tu sais que ça va pas la nuit, là c'est trois petits jours sur un an, demain j irai juré <3"
    Je ne réponds plus.
    "Mes promesses, elles sont à jamais gravées sur mon bras, grâce à vous tous qui me haissez, parce que j ai mes problèmes de sommeil.  vous me détestez et quand je partirai vous me pleurerez tous, mais ce sera parce que personne ici n a voulu m'écouter, et pourtant putain ça se voit que je suis au bord du gouffre, niveau fatigue je pique du nez tout le temps je tourne au ralentis à peine une remarque je chiale JE SUIS FATIGUEE..."
    "je lirai tes messages au psy cet après-midi il jugera"
     
    Pierre m a dit en se levant "elle est à l'école ? non ? je m en fou. Qu elle y aille ou pas, je m en fou".... donc... à moi de gérer... évidemment... j ai  l habitude.  J ai tapé une lettre d engagement comme quoi Alicia s engage à aller au collège sans absence jusqu'à la fin de l année sinon elle renonce  à son tel, son ordi,  tous ses privilèges. Je la lui ai donnée, je lui ai dit "réfléchis, tu signes, sinon demain matin, si tu retournes pas au collège, j appelle l assistant social et je le laisse gérer ton cas." Je n ai aucune réponse. Je pense qu elle s est à nouveau scarifié le bras.
    Je pense que 
    L AVENIR
    LA FAMILLE
    SAMUEL
    TOUT EST MORT
    C EST UNE SPIRALE INFERNALE
    QUI N AURA JAMAIS DE FIN...
    ET J EN SUIS LA CAUSE..
    LA SEULE RESPONSABLE
     

    Pierre à nouveau est bizarre... le silence complet... si je lui parle pas il parle pas si je lui souris c est sourire dentifrice qui sonne faux... univers artificiel... le soir, somnifère, dodo... pas bonne nuit, pas un mot, rien. Avec Alicia détestable. Il l ignore, ne lui parle plus... c est SA fille même si elle est difficile même s il y a des problèmes C EST SA FILLE ! Il fuit la maison ce matin il est parti et rentré avec Lucas. Cet aprem il est parti acheter des skis pour Noël à Lucas... avec Lucas. Je pense qu 'il veut l acheter, et il va réussir... Lucas m aime il est venu me faire un bizou avant de partir me dire à tout à l heure alors que Pierre m a ignorée, pas un mot... mais il est neutre, il ne veut pas choisir ni prendre parti... comment gérer ?
    Pierre a changé de tactique.  Je lui ai dit
    "tu l'ignores, tu lui parles plus mais tu es son père !"
    "si je dis quoi que ce soit je la stresse ben comme ça elle fait ce qu elle veut je la stresse plus"
    "mais et l' amour de son père elle en a besoin !"
    "et l 'amour de sa femme ? je te parle pas ? mais pendant un an tu lui as parlé à lui et tu m'a ignoré !"
    que répondre ? il a souffert en silence... après le chagrin la haine ressort... je suis faible moralement... je ne sais pas comment je vais m'en sortir... je pense qu on court à notre perte. 
    J ai discuté avec Alicia à midi elle m'a dit "maman à part toi  j 'ai qui ?" et moi je lui ai dit "à part toi j'ai qui ? ma propre mère est contre moi" on s est réconciliées et promis de s'épauler mais Alicia reste une enfant...
    Je crois que je vais dire à maman un de ces quatre qu elle doit choisir son camps Pierre ou moi... j ai peur de perdre Lucas, il faut que je lui parle aussi... on va partir se promener elle et moi... on a besoin de prendre l 'air je crois...
    Dès janvier je m'inscris à L'ANPE il faut que je gagne mon indépendance, il faut que je m'assume... j ai dit à Alicia il faut qu on s'épaule, qu on se soutienne, il faut que tu m aides comme je t'aide... on verra...
    Je sais que Samuel se sent seul mais je suis aussi seule . Mes pensées sont avec lui... je souffre cruellement de tout ça, je suis perdue, j ai peur, très peur de ce que l avenir me réserve.... mais à part assumer... au jour le jour... il n y a rien à faire d autre...
    Maman me dit ce matin "tu crois vraiment qu 'on va faire Noël ?" je lui réponds " pour les enfants oui' mais si ça ne tenait qu 'à moi c'est clair que je ne ferais rien... 
    Ah si on gagnait au loto... l 'argent... toujours l'argent qui dirige le monde, qui fait de nous ce qu'il veut... si j en avais un peu... tout serait plus simple.  Mais je n 'ai rien à moi... rien... quelle misère... Un autre puzzle ce soir... le 2ème.... déjà...


    Quatrième jour qu'Alicia ne va pas au collège. Je me suis aperçue ce matin qu elle s était scarifiée l avant bras droit... hier ou avant hier... quatre matins que je m énerve, hier j ai piqué une crise de nerfs, ce matin je me suis effondrée en larmes quand elle a pas voulu se lever... maintenant je culpabilise..
    Deuxième visite chez le pédo psy... 
    "comment vas tu Alicia ?"
    "bien"
    j'interviens : "mal"
    il nous regarde surpris... interrogateur...
     je lui dis "Alicia dort mal, elle est fatiguée, elle arrive pas à se lever car elle fait le même cauchemar chaque nuit et n arrive plus à dormir"...
    "ah ben on va l aider un peu... dix gouttes de Laroxyl 40mg au coucher et si tu te loupes un matin c est pas grave, MAIS tu vas au collège dès que tu es réveillée c'est un devoir d aller à l'école, c 'est la loi, on n a pas le choix ni à se poser la question"...
    voilà carte bancaire débitée de 43.70 euros dix minutes de consultation... aurevoir à la prochaine... 
    J ai reperdu pied ce matin quand Alicia ne s est pas levée, j en suis même arrivée à lui dire "je vais partir, te laisser avec ton père, me faire interner pour une cure de sommeil" des conneries quoi et j'ai eu ma dose "maman tu t es regardée tu devrais te faire interner t arrête pas de me gueuler dessus, on dirait une folle oui tu ne penses qu'à toi, pas aux autres, qu'à ton petit bonheur perdu, à ton petit Samuel que tu ne reverras plus... lui tu le comprenais il n allait pas à l'école parce qu il était mal et moi ? tu ne vois pas que je suis mal... " allez j encaisse... "quand mon petit copain m a  laissée j avais besoin de toi et toi tu étais avec Samuel tu n avais pas de temps pour moi !" allez prend ça dans les dents j encaisse... "mais quand ton copain était là je n existais pas, .. mais ça c'est pas grave... c est normal..."
    J ai appelé le psy à 9h en lui demandant un papier pour le collège pour excuser ses retards le matin il m a dit non ca doit être accidentel pas une habitude elle doit aller au collège... 
    Pierre se lève. sur son nuage... je pleure dans la cuisine. "elle n' est pas à l'école ?" je lui dis non j en ai marre... il monte... "Alicia si tu ne vas pas à l'école je m 'en vais... je suis mal : je vais travailler : ben t es fatiguée tu peux aller à l'école. J ai failli me foutre en l air je veux pas recommencer. Si tu vas pas à l'école je m'en vais  réfléchis bien" LOL tu parles qu'il va partir !!! ca veut dire que je dois me démerder avec ma fille.... c est tout.... 
    J ai donc appelé le collège pour confirmer le 4e jour de gastro... j ai dit à Alicia "repose toi tu iras demain..." elle m a dit oui...Je me suis couchée contre elle, elle a beaucoup pleuré, je lui ai dit que je l aimais... Tout est mort ici.... tout... et c est de ma faute...
    Tout est mort... je ne sais pas où on va... j ai plus envie de rien... que de me laisser couler mais je n ai pas le droit pour mes enfants... J ai pourtant toujours tout fait pour les rendre heureux. Ils n ont pas manqué de calins, j étais cool, trop sûrement... j essayais de combler l absence et le manque d amour de leur père... j organisais de supers anniversaires, de super Noël, les albums photos en témoignent... quand L a commencé à fréquenté j 'ai été cool là encore... j ai tellement souffert de ma jeunesse que je voulais offrir à ma fille ce que je n avais pas eu... je lui en ai permis "trop" certainement...
    La mère copine, confidente, fusionnelle... ça n a pas suffit à rendre ma fille heureuse, équilibrée... comme ma mère se fait un plaisir de me le dire chaque fois que j essaie de chercher du réconfort, de l 'aide "il faut de l 'autorité" et je lui réponds "ah ça toi tu en avais !!! une bonne dose !" que d'amertume entre moi et ma mère... je lui en veux tellement pour tout.... elle se prend pour une sainte, souvent en riant je lui dis "tu seras connonisée à ta mort" "oui on ne peut pas me reprocher grand chose" non... c est sûr... ELLE elle est parfaite et moi je suis une bête à chagrin... si elle savait.... si elle savait TOUT... ELLE redescendrait de son piedestal... mais il y a des secrets qui doivent être gardés... JAMAIS je n aurais pensé vivre ce que je vis aujourd'hui et je ne sais pas comment ça va finir, ce que le destin a prévu... 
    Depuis le 22 septembre je pleure je suis triste c est vrai que je leur fais une vie d enfer. Je pense qu à moi... oui à mon chagrin, à mon bonheur perdu... Avant quand Samuel était là j étais heureuse, je riais... je déconnais... j 'étais épanouie comme m a dit Pierre à plusieurs reprises... et les victimes sont mes enfants... au final ce sont eux qui trinquent, qui supportent les engueulades qu il y a eu entre Pierre et moi, le climat de tension qui a suivi,et aujourd'hui le climat de misère.... créé par les antidépresseurs et les doutes de chacun...
    Lucas a été préservé il est dans sa bulle, il sait que ça va pas, mais il est dans son monde, dans ses jeux, il va au lycée, il ne demande rien... il est froid comme la glace avec moi mais on ne l entend pas...
    Alicia elle a tout su, tout vécu, les peurs, le chagrin, ma chute libre elle l a vécue amplifiée par le fait qu 'elle n a que quinze ans... je l ai détruite... à moi de la reconstruire... d arrêter de penser à ma petite personne... même si intérieurement je crève à petit feu, même si tu me manque à en crever, même si tu ne quittes pas mes pensées, je dois réagir pour ma fille...
    Il faut laisser faire le temps... en espérant que tout s apaise...pour elle        .. 

    Alicia vient de se lever et de manger il est 14h, parce que son père vient de partir... où je ne sais pas à la ferme certainement. Elle me promet d aller au collège demain, on verra.
    Ce matin prise de tête avec maman pour finir la matinée en beauté. Aucun soutien avec en plus des phrases genre "je ne te dirai plus rien car tout ce que je te dis tu le prends mal, tu ne m aimes pas je l ai compris, tes enfants non plus. Ils ne viennent jamais me voir, si je ne faisais pas à manger le dimanche je ne les verrais pas... Ils ne m envoient jamais de sms... " je venais chercher du soutien du réconfort et voilà..."maman, depuis six ans que papa est mort, qui vient te voir tous les jours ?" un temps de silence "toi" mais vite de la répartie "tu viens parce que tu es obligée mais ça te fait chier et comment veux tu que je cautionne que tu sois amoureuse d un gosse ?"...  "je ne viens pas ici pour que tu me dises que c'est de ma faute tout ce qui arrive chez moi, je suis assez grande pour le savoir toute seule... à tes yeux je n ai pas d excuses je le sais bien tant pis... jamais tu esaieras de comprendre quoi que ce soit... ce n est pas que je ne t aime pas - pour venir te voir tous les jours pendant six ans il faut t aimer - c est qu on ne s est JAMAIS comprises toi et moi et je peux te dire que je me sens seule, très seule..." Je suis repartie le moral encore plus bas...
    Elle soutient Pierre qui dit dans son dos que j ai trop gâté ma mère, que jamais je n aurais du y aller tous les jours et qu elle apprécierait quand elle me verrait...  Pierre qui ce matin fait encore plus culpabiliser sa fille déjà mal en lui disant "si tu vas pas au collège je m'en vais"  - Pierre qui lui dit "si je te fais pas de calins c est que t as toujours fait des bêtises" mais quel enfant n en fait pas ? jamais ? elle lui a répondu "des calins ?  tu m'en as jamais fait "... 
    Alicia n a pas été au collège de la semaine, mon généraliste m a fait gentiment un certificat. Alicia m a juré d y retourner lundi, elle m a même signé un engagement, on verra. Je veux encore une fois lui faire confiance.
    Je me suis réconciliée avec maman ce matin elle comprend que je ne pourrai pas vivre comme ça éternellement. Pierre fait la gueule tout le temps, pète les plombs sans raison. Hier soir ça a été terrible... j ai dormi avec Alicia, il ne m aime plus, reste parce qu il n a nulle part où aller. Il repense à tout ce que j ai écrit et qu il a lu, ça lui trotte dans la tête, ça le mine il ne peut pas pardonner. Il veut cohabiter pour les enfants, enfin.. il ne sait pas. Il a pleuré à nouveau en me disant tu ne sais pas à quel point je t aimais et tu m 'as brisé... Ensuite il m a dit tu penses aller vivre avec lui ? ils te prendraient peut etre ? ou chez ta mère ? je lui dis peut etre.... ben elle te veut pas qu il me dit soit disant ma mère lui aurait dit "fou la dehors si ça va pas et je la prendrai pas" maman nie évidemment c était pour me faire mal. Voilà... journée de merde encore de stress rien de positif...  Je pense à Sam, à nos souffrances... c est dur... Maman m a redit mais tu espères quoi d un jeune de l age de ton fils ? ça me tue... personne ne comprendra jamais...
    Tout est bien plus compliqué que le fait "d'aimer" ou de "ne pas aimer".. Je pense à Sam, chaque minute chaque seconde, je l ai aimé, je l'aime, je l aimerai... toujours... quelle que soit la suite des événements... Je souffre de le savoir aussi malheureux j aurais voulu éviter ça... on a été fous Samuel, on s est brûlés les ailes et on ne peut plus voler...
     

     

     
     
     
     
     

     


    votre commentaire
  •  

    B-Chapitre 1

     CHAPITRE 20

     

     

    ...


    roman-INFINIMENT-chapitre 1
     roman-INFINIMENT-chapitre 1


     

    Pierre a été sombre toute la journée... il ne parlait pas, me fuyait... soirée silencieuse... IL faisait semblant de dormir...Finalement je lui dis "on va se coucher ?" il me répond oui mais ne bouge pas. J'entre dans notre chambre. Sur mon oreiller il y a une enveloppe... mon sang ne fait qu un tour...
     "Voilà je t écris aujourd hui car des tas de questions sans réponse me pourrissent la vie... Peut être as tu les réponses ?
    - comment aimer quelqu un qui ne vous aime plus ?
    - comment avoir confiance en quelqu un qui vous a trahi et menti ?
    - comment embrasser et serrer dans ses bras cette personne alors que les baisers au gout de miel d autre fois se sont transformés en gout de fiel
    - comment faire l'amour à quelqu un qui ne vous aime pas et qui le fait par pitié ?
    - comment retrouver l' amour pour une personne qui vous a ignoré sentimentalement et affectivement  pendant dix ans ou vous avez souffert en silence
    toutes ces questions sans réponse : pourquoi ?
    On dit de laisser faire le temps mais pour moi le temps est mon ennemi plus il avance plus mon coeur se remplit de chagrin et la place pour l amour n y revient pas.
    Peut être que la personne m a fait trop souffrir et que son passage à l 'acte a tué définitivement l amour
    Chaque jour qui passe me déchirre le coeur un peu plus comme on effeuille une marguerite je pense que la flamme ne tardera pas à s'éteindre.
    Peut être que je ne l aime plus après tant de souffrance alors pourquoi se soigner autant laisser faire la nature."
     
     
    Pas une miette de remise en question tout est DE MA FAUTE et pourtant... Les heures passées à l attendre même au début de notre mariage, il culpabilisait de me laisser seule alors qu'il était à la ferme ? Non... à présent il me dit qu il partait sur mes heures de travail pas quand j étais là... alors que je me vois venir pleurer vers maman, qu il était à nouveau à la ferme au lieu d être à la maison... qu a t il gérer avec nos enfants ? Je me revois accoucher d'Alicia et lui lire une revue alors que je souffrais....
    Je passe ma vie en revue... Je culpabilise grave... Je ne me cherche pas d excuses... quand Samuel est arrivé dans ma vie j étais à un degré de solitude qui a fait que tout a explosé... ET LUI me reproche dix ans de désert affectif... nous étions deux donc...
    "TU en bave énormément en ce momment et je suis le fautif,  le coeur du problème... C'est à cause de moi que tout ca est arrivé...  J'ai gâché ta vie... Il t'en fais baver et je suis le responsable... Tu me dis je t'aime infiniment, je ne veut pas te perdre mais on passe notre temps à se jetter... Tu as un mari qui t'aime  une famille des enfants... et moi je celui qui à brisé tout ça Je ne fais qu'ajouter des problèmes à ta vie c'est dur mais c'est comme ça...  Ce soir le moral à zero tu me manques."

    J attendais le résultat d une voyance avec impatience et le ciel m est tombé sur la tête...J' espérais être rassurée, encouragée, et c est tout le contraire... rien... rien ne va jamais comme on veut ....quelle triste vie... Je voulais qu on me dise ce que j avais envie d entendre mais c est tout le contraire qui ressort... résultat je prends deux cachets et je m effondre devant la tv... les mots tournent dans ma tête je veux les balayer je voulais du rêve de l espoir et je reçois un cauchemar... mon dieu.. comment continuer de croire et d espérer...
     
    voici les messages que j'ai pour vous  En ce qui concerne Pierre, vous êtes Maître de votre destin, si vous ne voulez pas le quitter, vous resterez avec lui bien évidemment. Ceci dit, je ne vous vois pas épanouie avec cet homme, il ressort de la lassitude, comme un fossé entre vous. Il y a un grand besoin en vous de changement, et de trouver le bonheur., je vois un vide en vous.
    C'est vous qui déciderez de le quitter aux alentours de l'été 2016, je vois cette décision venir de vous.
    Attention pour Samuel aussi, que votre mari ne l apprenne pas, car il y a un risque à ce niveau-là aussi, on me dit qu'il faut que vous soyez très prudente...
    Pour votre mari, il s'en remettra, mais c'est un homme assez instable au niveau psychologique, qui aurait besoin d'une thérapie sérieuse. Il y a un grand manque affectif en lui, du à son enfance, et des souffrances, dont il devrait essayer de se libérer pour avancer sereinement sur son chemin de vie... C'est un homme sensible;
    C'est vraiment dommage, car je le vois fatigué moralement, vraiment pas bien dans sa peau, il devrait consulter une kinésiologue, ou quelqu'un qui fait des thérapies par l'hypnose, cela l'aiderait...

    Non je ne le vois pas quitter la maison, c'est vous qui partirez ...Et je pense que votre fils restera avec lui d'ailleurs. Votre fille quand à elle fera des allers retours.,Ils seront assez surpris et peinés de cette séparation mais s'en remettront.
    Pour Samuel votre liaison sera définitivement terminée entre le printemps et l'été 2016. Il trouvera un travail ensuite; Je le vois rencontrer une autre personne, assez jeune, avec les cheveux clairs. Vous serez très déçue.. C'est un garçon qui a des souffrances aussi en lui...ne pas lui en vouloir. Il y a une belle histoire à vivre ensemble, vivez l'instant présent.

    Non votre mari ne lui fera pas de mal...
    Je vois un don de médiumnité en vous, vous avez toutes les réponses à vos questions au fond de vous , vous devez lâcher prise et vous écouter, suivre votre guide intérieur.

    J aurais tellement aimé qu on me dise que tout va s'arranger mais je suis une grande rêveuse.. j ai tellement envie d y croire... Ce n est pas ce que j aurais aimé lire... tout est si négatif... ça m a tuée... j ai même fait peur à Pierre, il m a dit "toi ça va pas on va se coucher" je faisais peur parait il...

    Et rebelote ce soir. Alicia a pété un cable en me disant "maman on dirait un zombie j en peux plus de l ambiance pourrie à la maison j en peux plus de cette vie je veux m en aller voir autre chose... vous vous détruisez papa et toi vous ne vous aimez plus.. c est invivable..."

    Dire à Samuel ce que la voyante a dit l'a mis en rage... Je le comprends... Chacun exprime son désespoir à sa manière lui il enrage et moi j ai envie de mourir... Malgré tous ces problèmes je l aime. Malgré ce chemin de croix pire de jours en jours qui met à rude épreuve notre amour,  malgré le manque de lui; j aimerais tant être dans ses bras, blottie tout contre lui loin de tout...j'y crois... je veux y croire...
     
    A mon humble avis  l on fait appel à une voyante quand on est mal, quand on ne sait plus quoi faire, quand on se sent perdu. Quand on a peur de l avenir...On espère que la voyante va nous ôter une part de nos soucis en nous rassurant, en nous donnant des réponses.
    Il y a le risque que les réponses qu on attend, celles qu on voudrait entendre ne correspondent pas et nous détruisent encore plus le moral, il y a le risque aussi que ces réponses soient fausses;.. il se peut aussi que ces réponses nous influencent... dans un bon ou un mauvais choix...
    Je suis tellement mal dans ma vie que la voyance devient une obsession... je voudrais m entendre dire ce que j ai envie d entendre, je voudrais tellement être rassurée... sur ce qui m attend, mon avenir... Mais non... tout va à contresens de ce que je souhaite. Ca m effraie, ça me désespère, ça me démoralise... et pourtant je continue de frapper aux portes... à demander des ressentis... Et tous disent la même chose... pourquoi bon sang ? POURQUOI ? et je continue... En espérant entendre ce que j ai envie d entendre... 
     
     

     


    votre commentaire
  •  

     

    B-Chapitre 1

     CHAPITRE 19

     

     

    L'amour s'enflamme,
    trépasse,
    se brise,
     
    Julie Maroh

     


    roman-INFINIMENT-chapitre 1
     roman-INFINIMENT-chapitre 1


     

     

    Tout est calme à la maison depuis quelques jours. Chacun fait de son mieux; on parle, on vit, du mieux qu on peut, chacun cachant ses souffrances ses doutes sa rancune on survit...
    Ce matin je pars chez ma mère comme d habitude ; Pierre s occupe du chien au sous sol...  je reste une heure chez ma mère je bois mon café je pleure sur ma vie de misère, elle pleure avec moi sur la sienne- le club !!! 
    Je rentre à midi.... j ouvre la porte du garage... et là... le choc ! Je reste pétrifiée sur le seuil de la porte....
    Devant moi : un noeud de pendu en corde rouge  suspendu au plafond et à côté une feuille de papier tenue avec du bolduc rouge...
    Je regarde ébétée cette mise en scène... Je me dis "il a refouillé dans mes affaires et trouvé quoi bon sang !"  J arrache la feuille... C est une photocopie d'un poème écrit à la main.... Il a tout commenté et conclu par "tu lui écris, tu le vois, pourquoi tu t acharnes à me faire du mal je vais partir cette fois... va le retrouver soyez heureux" ... Il n'a même pas remarqué que ce n'est pas mon écriture. C est un poème que maman a écrit pour papa après sa mort et que j ai trouvé en rangeant des papiers. Je l ai photocopié pour le garder parce que je l ai trouvé beau...  Pierre a à nouveau fouillé je ne sais où et s est fait son film... je regarde le noeud coulant je le décroche et je le défais...  J'en peux plus de toute cette merde ça va continuer jusqu'à quand ?
     
    Ses chaussures de marche ne sont pas là je pars à sa recherche...  Je le trouve. Il rentre de la rivière. Je lui dis en criant "ce n est même pas mon écriture, c est maman qui a écrit ça à papa ! tu vas pas arrêter?!" tout ce qu'il trouve à me dire "arrête de crier tu veux que tout le quartier en profite ?" On rentre en silence, je ne trouve rien à lui dire et lui non plus...
    Je m assois sur le banc près du bassin et je pleure sur ma misère... Je ne sais pas quoi faire. J en ai marre mais marre,, mais je n ai toujours pas de travail, pas d' argent et deux enfants.... dont un qui ignore quasiment tout de la situation.... Et j ai ce noeud coulant devant les yeux.... Je suis opressée... Perdue... Que faire mon dieu ?
    Hier on est passé à l'église avec Alicia j ai mis une bougie pour Samuel et moi et une pour Alicia, c est la réponse du ciel cette scène supplémentaire ?
    Je rentre. Pierre est assis dans son atelier. Je vais vers lui   
    "tu vas pas arrêter ce bazar ?"
    "c'est pas moi qui ai commencé"
    Que répondre ? je vais préparer le repas; Je me verse un demi verre de whisky que je bois cul sec devant Alicia qui hallucine. Pierre entre dans la cuisine, s assoit ; on mange tous en silence, les enfants ne disent mot; super ambiance... les enfants se dépêchent de quitter la table... on reste seuls sans un mot... je débarrasse... .Pierre prépare ses affaires pour partir au boulot... et va à la tv.
    Je vais m y asseoir peu après et il me reparle comme si de rien... Je m écroule en sanglots.... Il me dit "ce n est pas toi qui est malheureuse c 'est moi !" je ne réponds pas...


    Il part bosser.


    J envoie un sms à maman. "tu peux sortir deux minutes stp" je m effondre dans ses bras.... Je lui raconte tout. Elle  comprend que ça ne peut pas durer comme ça, que ça ne peut pas aller;
    "Tu sais maman,  je le déteste pour tout ça, si j en suis arrivée à le tromper, j avais mes raisons; je ne dis pas que ça excuse tout ,mais s il avait été là, s il avait été un mari et un père ça ne serait pas arrivé et il ne reconnait pas ses torts... J en peux plus maman..."
    "Ma chérie quoi que tu fasses je te laisserai pas je  t aime tellement. Il a tort il est resté mais si c'est pour agir comme ça il aurait mieux fait de partir."
    Maman me réconforte comme elle peut et je rentre apaisée.  Je regarde le noeud de corde rouge brûler dans la cheminée...


    "Avoir mal 
    et se faire encore plus mal
    parce qu'on ne souffre pas encore assez
    ma vie sans toi ?
    Un trou noir dans l espace
    un puits sans fond oscur et glacé
    tu peux me rayer de ta vie
    mais dis toi bien que où que tu sois
    quoi que tu fasses 
    même loin de moi
    loin de ma vue
    mon amour je te porte en moi
    chaque jour chaque seconde
    que tu en sois conscient
    ou pas...
    je t aime.."
     
    Hier soir Lucas lance "on boit l'apéro ?" son père coupe du lard, va chercher du whisky je fais du coca on boit l'apéro devant la tv chose qui arrive très rarement... On commence à parler avec Alicia. de son retour en 3e, de ce que le principal du collège lui a conseillé. Il lui a vanté les mérites de l 'apprentissage, lui disant que ce serait une solution pour rester dans l'esthétique... Je lui lance excédée "on a vu avec l'apprentissage" je n ai pas envie de la mettre en internat et que ça foire à nouveau je préfère qu'elle reprenne une filière classique... générale... Hélas pour moi... Ma petite phrase a été entendue. Pierre boit un troisième whisky et on passe à table. Il arrive à se contenir... jusqu'à... ce que les enfants quittent la table...
    Il laisse tomber sa cuillère aussitôt, sort de table et va se coucher. Je le suis. Il sanglote la tête dans l oreiller. Je m agenouille vers lui.
    "Qu'est ce qui y a encore ? j ai couru toute la journée pour notre fille, je n ai rien fait qu 'est ce que tu as ?" mais je sais. Je sais que c est ma petite phrase qui t'évoquait qui a remis le feu aux poudres...
    Pierre me regarde et en pleurant me dit "tu m 'as trahis, tu m'as trahis tu me mens, tu  lui écris, tu le vois tu m'as détruit" et il pleure... J ai beau dire tout ce que je veux. Il se relève et court se coucher dans la chambre à côté...
    Je le suis. Il continue. "C'est lui que tu aimes, je ne t 'ai jamais rendu heureuse. Je vous revois passer en vélo tu riais tu étais heureuse, épanouie avec lui. Moi j ai l'impression que je ne t 'ai jamais rendu heureuse. On dirait que t es morte "
    Il continue avec les menaces "je te réserve un chien de ma chienne et si je le croise !!!" Je lui réponds "c est facile de frapper un plus faible que soi, quelle gloire y a t il à en tirer " et là avec toute la haine dans les yeux il me lance "tu l' aimes, tu vois tu l'aimes encore " je lui rétorque "si tu finis en taule tu seras mieux ?" "je vais aller voir un avocat mardi" me répond il... 
    J en peux plus je monte voir Alicia dans sa chambre et lui raconte... j entends cliqueter des bouteilles. Je redescends. Pierre est dans le placard à apéro et boit du whisky au goulot, je lui arrache la bouteille, elle est vide. Il prend la vodka, je la lui arrache difficilement, je ferme le placard et cache les clés. "je vais chercher les gosses si tu continues" il me rit au nez.  Pierre affalé sur le meuble du couloir repleure... "ma gd mère me disait déjà quand j étais petit que j étais un pauvre malheureux elle avait raison... pourquoi je mérite ça ? qu est ce que j'ai fait ? pourquoi ma mère m a mis au monde ? qu'est ce qu'elle a fait que je dois payer ?" il se reprécipite au lit... Il est couché le bras tendu vers le portrait de sa grand mère sur sa table de nuit "toutes les nuits je lui dis viens me donner la main emmène moi je voudrais m endormir et ne pas me réveiller..."
    Je remonte vers Alicia mais je le réentends dans le placard. Je redescends. Il a trouvé les clés et boit. Je prends deux bouteilles et je commence à les vider dans l 'évier. "arrête !  j arrête de boire" Je ferme le placard et recache les clés... Il repart se coucher... 
    Que faire mon dieu ? que faire ?
    Je monte voir Lucas, 'le chien de ma chienne' c 'est peut être de tout dire à Lucas à SA façon.
    "Lucas il faut que je te parle "
    "vous allez divorcer" qu il me dit...
    "tu vois que ça va plus trop avec ton père depuis quelques temps"
    "oui" 
    "écoute je suis tombée amoureuse et j ai trompé ton père, il ne me le pardonne pas. On s est laissé une chance pour toi et ta sœur, mais il me pique des crises tout le temps, deux fois par semaine, chaque veille de week end... et j 'en peux plus, je ne sais pas ce qui va se passer"
    Lucas ne répond pas. Je redescends. Pierre est dans la chambre, couché. Je me couche aussi et j 'éteins la lumière. Il soupire, pleure, fait des bruits bizarres, murmure des choses incompréhensibles je rallume la lampe de chevet pour lire. Il est ivre et j ai peur.
    Il se lève et va aux toilettes. Il y reste un temps infini. Je remonte voir Lucas. Il me fait un sourire, un calin et je me dis "il ne me déteste pas" j ai tellement peur de le perdre... Je lui souhaite bonne nuit,  il joue à son ordi.
    Je retrouve Pierre affalé sur la table de la cuisine. Je le secoue. "viens te coucher..." "laisse moi ça fait un an que tu m'as abandonné laisse moi" et je le secoue encore.. Au bout de cinq minutes je le traine au lit et j éteins.  Il met plus d une heure à s endormir et moi je tremble à coté. J entends à sa respiration qu il s est endormi. Je m endors...
     
    A 3 h le réveil sonne. Il doit partir bosser. Il se lève je me doute à quel point il est mal. Me lever ? lu parler ? j ai peur que ça recommence. Je me dis s il lui arrive quelque chose. Je me lève. "reste, n y va pas prend un jour" il me répond "je ne peux pas" et il part. Je me recouche. Je suis mal.  Tellement mal...
     
    Je me réveille avec une migraine abominable. Je me lève prend un cachet et bois mon café seule. On s'écrit... puis je vais chez maman... Je lui raconte tout... Elle est effondrée. "Je voudrais te voir heureuse. Pierre a tort. S il a choisi de tirer un trait il doit le tirer et pas te faire vivre un enfer comme ça..."
    "maman ma vie est finie je vais perdre Samuel et perdre Pierre et finir seule... On s 'en sortira pas, ma vie est finie je serai jamais heureuse." Je pleure. Maman pleure aussi.
    On parle, on rabâche les mêmes choses et si Pierre part, si Pierre fait une connerie... Tant de "si"...  je lui dis "on vendra la maison, je prendrai celle de ma gd-mère, j aurai un peu d'argent devant moi.''  
    "tes enfants aiment leur maison, c est le terrain de ton père, il faut la garder..."
     "comment veux tu que je donne sa part à Pierre, je n ai rien. Je n ai pas de terrain à vendre, je n ai pas d argent à moi, je n ai pas de parents fortunés,  je n ai rien !'
    "Je vendrai la maison de ta grand-mère pour donner sa part à Pierre".
    Mais je n'ai pas envie qu'elle sacrifie tout pour moi. Ca me crucifie.
     

    Je rentre, ma migraine augmente. Ca sonne dans ma tête ; Pierre n a répondu à aucun sms... Il doit être mal, il va rentrer dans le même état d esprit et ça va recommencer. Il va m ignorer, faire comme s il ne me voyait pas ou me dire des horreurs quand j essaierai de lui parler et que  les gosses seront montés.
    Je pique nique au salon avec les enfants devant la tv. Nico ne me parle de rien. C est comme si je lui avais rien dit. Alicia me demande souvent si ça va. Ma tête est un tambour. Ca tape fort... j ai envie de vomir... j en peux plus tellement je suis mal... j ai peur... Peur de son retour, de son humeur, de ce qu'il va encore me dire... Samuel me répète au téléphone qu'il va rentrer calmé il essaie de me rassurer mais j ai du mal à y croire... 
    On verra... et on finit par à nouveau se prendre la tête tous les deux parce qu'on est mal, parce qu'on souffre, parce qu'on est au bout du rouleau...  On se dispute...    'tu as à nouveau le sentiment que je te jette... mais ce n 'est pas ça,   on se détruit, JE TE détruis... Tu culpabilises comme moi alors que tu n es pas responsable... C'était à moi l adulte de gérer, pas à toi... C EST MOI LA FAUTIVE... PAS TOI..."


    Samuel me demande ce que dit ma mère de tout ça. Je le lui dis : "vous devriez couper les ponts trois ans, le temps que Samuel se fasse une situation, le temps que ça se calme d une manière ou d une autre chez toi. Si dans trois ans vous vous aimez encore vous vous mettrez ensemble"
    "En trois ans tu peux te construire, m'oublier, tomber amoureux d'une autre... te rendre compte que je suis vieille et pas faite pour toi... Je vois ça comme ça et ça me fait peur... peur de te perdre..
    En trois ans je peux raccommoder les morceaux avec Pierre et t oublier.... Tu vois ça comme ça et ça te fait peur...
    En trois ans je peux me séparer de Pierre... Voir ma vie entière basculer dans le néant... Me séparer de Pierre ne veut pas dire me mettre en ménage avec toi, Pierre te tuerait... Prendre le temps de se séparer... De laisser les choses se calmer... de se faire oublier...
    Trois ans de mise à l'épreuve chacun de notre côté pour se retrouver après ?
    Voilà ce que m a dit maman... 
    Ce que j en pense ?
    J'ai besoin de toi comme tu as besoin de moi mais je te détruis.
    Je me dis aussi que tu ne me vois pas comme je suis, avec mes rides, mes défauts, tu me vois parfaite et je ne le suis pas.
    Oui j ai des doutes... souvent à cause de notre différence d âge, cette différence nous laisse combien d années de bonheur ? dix ans ? après la vieillesse se fera de plus en plus sentir je vais changer... Même si aujourd'hui tu m aimes de toutes tes forces, ce dont je ne doute pas un instant... demain ? quand je ressemblerai à ma mère ? même si tu m as vue vieillir ... m aimeras tu encore ? pour combien de temps ? A cinquante ans tu seras veuf tu y as pensé ?
    Le doute est humain on ne peut pas s empêcher de douter tu en sais quelque chose... Tu doutes de mes sentiments si souvent et pourtant si on en est là c est parce que je suis tombée amoureuse de toi dès que je t ai vu et que je t ai aimé follement
    je devrai garder ma mère et t imposer ça c est inhumain à ton âge... tu pèteras peut être un plomb quand ça deviendra dur...
    Je me dis aussi qu on se prend si souvent la tête... Imagine que ce soit pareil le jour où... Et qu au bout d un mois ou deux on se rende compte que c est pas possible nous deux...
    et ta psy a peut être raison "aimer assez l autre pour le laisser partir"... Cette phrase est inhumaine en douleur... elle tourne dans ma tête ça veut dire se sacrifier... 
    Enfin tu vois...  les tourments... incessants...et cette peur du vide, le vide sans fond, le vide sans fin d une vie sans toi... Mais je t aime... c est comme ça... <3  et quoi qu il arrive je n ai jamais été aussi heureuse qu'à tes côtés tu m 'as donnée ce qu on ne m a jamais donnée ça, e l oublie JAMAIS <3."
     
     
    Pierre est rentré du travail comme si rien ne s'était passé avec le sourire. Je reçois cinq minutes avant qu IL arrive un sms "tu prépares l'apéro j'arrive" je lui réponds "plus jamais d alcool"
    Il est épuisé, il se couche devant la tv... il n a pas dormi.  Il ne dort plus quasiment. "j ai pas été méchant hier soir ?" qu'il me dit. Je lui réponds "oui tu as été méchant" il sourit, content de lui. Il ne se rappelle de rien... Tv-puzzle... peu de dialogue mais le calme... j en demande pas plus...  Le diner avec les enfants... si je ne lance pas une conversation le silence... et re-tv-puzzle... les enfants dans leur chambre;.. 
    Pierre va se coucher,  il est 9h... la tv ne parle que des attentats j écoute... je suis sur mon puzzle mais mes pensées sont avec Samuel... S'il était là on regarderait un film blottis l'un contre l autre, un film qu'on aurait choisi tous les deux... On se parlerait, on s embrasserait, on serait heureux....  C'était comme ça... Un samedi soir sur deux lol... Et on a merdé ! le mauvais samedi... On se croyait "protégés", que rien ne nous pouvait rien... et voilà... j ai le blues terrible... surtout les week end...

     
    Tout a changé si brutalement... avec Samuel toute envie est partie.  Je ne m habille plus, je me maquille si je le vois sinon plus. Plus de coiffeur, des couleurs du supermarché, plus de sorties, je n ai envie d aller nulle part, plus de ballade avec le chien, plus de jardin, plus de cuisine, plus de films quasiment ou rarement, par contre j en  télécharge comme si je préparais les soirées que nous avions et qui reviendront peut être... MDR
     
    L'amour demeure la seule force qui transforme un individu en un être extraordinaire et irremplaçable. La seule chose pour laquelle il vaille la peine de vivre et de souffrir. Francesco Alberoni
     
     
    Une heure
    de bonheur,
    une heure avec toi,
    une heure avec tes bras
    autour de moi,
    une heure...
    soixante minutes,
    trois mille six cents secondes ,
    une éternité 
    pour nous deux séparés,
    une heure pour tout se dire 
    une heure pour se sentir,
    une heure pour parler
    pour pleurer,
    pour sourire
    et même rire,
    une heure pour se rappeler,
    une heure pour espérer
    encore et encore,
    une heure pour se serrer très fort,
    s embrasser 
    se réconforter,
    puis... quand sonne l heure
    tristement se séparer
    avec l espoir
    l'indiscible espoir
    de se retrouver...
    "Pour l'instant je suis là Sandy et je t'aime, donc ne va pas chercher plus loin...
    Arrête  de paniquer.  Pour l'instant ta vie est avec Pierre pas avec moi donc ne pense pas... Tu m'aimes à en crever moi aussi  Ne cherche pas à comprendre.  Mais n'attend pas de me perdre pour voir à quel point tu as besoin de moi..."
    On a passé une heure paradisiaque... le bonheur reprend à chaque fois que mes levres se posent sur les tiennes, à chaque fois que mes mains se posent sur ta peau... De sentir ta douce odeur, de voir mon reflet dans tes yeux, sentir la chaleur qui pendant un an m a rechauffé le coeur, sentir ta peau si douce le top du top le paradis mais ca n'a duré qu'une heure mais c'était si fort <3
    Ce qu'on a fait c'est MAL mais si on en est là c'est que ça devait arriver... Pierre serait un père exemplaire, il passerait sa vie avec ses enfants, avec sa femme, tu lui aurais fais ça oui la tu aurais eté une salope mais il n'y a rien de tout ca...
    Il est désintéressé.
    Tu n'as pas à porter la vie de Pierre c'est pas comme si c'etait ton fils c'est un homme !  En attendant courage ma puce je suis de tout coeur avec toi"
     
    Pierre me dit "je vais faire une course" et finalement c est chez Samuel qu'il va. Je n ai pas le moral mais de savoir qu'il allait chez Samuel ça m a achevée... un coup de gourdin sur ma tête j ai envie de vomir...  Je me demande si je vais tenir le choc, sincèrement... TOUT bout à bout.... Je vais craquer... "Méfie toi Sam ce n est pas un jeu... il a la haine car il a une jalousie maladive par rapport à ce qu'on éprouve l un pour l autre... Et si un jour tu te retrouves en face ce que je ne souhaite pas, ne dis rien... TOUT ce que tu diras il va l enregistrer et je le paierai ! alors stp dis lui de te foutre la paix que tu ne penses plus à moi... surtout ne te trahis pas ! Il cache... mais il passe sa vie à se faire des films je suppose... Et sa haine est immense.... Si on se sépare il pensera que c est pour aller près de toi et il te pourrira la vie... De plus il n aura plus rien à perdre il me l a dit... Puisqu'il aura tout perdu... "
    Je me dis que ma vie est finie de toutes façons... Mon dieu... 
     

     

     

    votre commentaire
  •  

    B-Chapitre 1

     CHAPITRE 18

     

     

    L'écrivain est soit un ermite,
    soit un délinquant guidé par sa culpabilité,
    soit les deux...
    Souvent les deux.
    Susan Sontag

     


    roman-INFINIMENT-chapitre 1
     roman-INFINIMENT-chapitre 1


     

     

    Samuel culpabilise de ce que je vis et je culpabilise de mon côté. Il continue de penser à la mort et ça me rend dingue même si je me dis qu'entre dire les choses et passer à l'acte... il y a un océan... Je me fais quand même beaucoup de soucis pour lui. Rien ne va en s'arrangeant... "Je suis désolé Sandy pour le mal que j'ai fait.  Je voulais te voir heureuse je ne voulais pas briser ta vie, j'espère qu'un jour tu me le pardonneras...  Je t'aime mon amour ne l'oublie jamais.  Je comprend que ce que tu vis avec Pierre.  C'est terrible. Si je ne suis plus là ça changera sans doute, il sera plus rassuré, et j'aurai payé ma dette, tu pourras souffler et ça mettra fin aux regrets à tout ce cercle vicieux...  je t'aime à l'infini ma puce et bien plus loin que les étoiles" 
     
    Les  jours se suivent et une sale journée... une de plus...   7h00. Pierre se lève... Tout le monde dort... Aucun bruit... il ne revient pas se coucher... J attends... j écoute... j entends rien... je me rassoupis quelques minutes;.. je me réveille... toujours pas là... tout est noir... je prends le téléphone je regarde les messages, un message de maman... qui me souhaite bonne nuit... 7h15...  je me lève je vais au salon... personne... cuisine, chambre, rien... j ouvre les volets... personne... je commence à m inquiéter... qu'est ce qui lui reprend ?
    Soudain la porte de notre chambre s ouvre et il sort... je le regarde ... j y comprends plus rien...  "tu fais quoi qu il me dit ?" Je suis en colère j ai eu peur... je lui dis "putain tu fais quoi ? t 'étais où ?"  Il me répond "assis sur la chaise dans la chambre..." ça m 'a fini ! il était assis dans le noir sur la chaise à ruminer comme d habitude, il me regardait... il m a vu allumer mon portable, lire le message de maman, me lever... SANS RIEN DIRE... je trouve ça tellement glauque et con... je lui dis alors 'tu fais chier" !
    Qu 'est ce que j 'ai pas dit ! il se recouche froid comme la glace et me dit "oui je sais je fais chier" ... et c'était reparti... La gueule toute la journée...

    La vie est en dents de scie... il faut accepter qu 'il fasse la gueule, qu il soit déprimé, et accepter qu'il soit aimable, souriant... le prendre comme il vient... comme il veut... Hier soir il est allé se coucher une douleur dans la poitrine, côté gauche... je lui dis tu veux que j appelle le médecin... non... il ne voulait pas... il me fait "tu seras peut être débarrassé plus vite que tu le crois" et allez prend ça dans la gueule... je lui réponds "je l'attendais ta réflexion"... elle a mis du temps à venir..
    Voilà...   MON DIEU que c 'est dur...   la douleur de l'absence, le manque, et tout le reste en plus... et tous des faux culs autour de moi... Je passe chez ma mère  ... elle en a rien à foutre... je suis chez moi... c 'est l important.. quelle vie.... Les mails de Samuel me fendent le coeur...
    "mon coeur que tu disparaisses ou pas ça ne changera rien ce qui est cassé est cassé tu n as pas à me demander de te pardonner tu n as rien fait de mal on était deux à tomber amoureux, à être inconscients. Si j avais été heureuse dans ma vie rien ne serait arrivé on ne serait pas trouvés alors arrête de me dire que tu vas partir ça n 'arrangera rien dutout, ça achèvera ma vie définitivement anéhantissant tout espoir... c'est tout..."
     
    Les vacances de la Toussaint arrivent.
    On passe un après-midi au zoo avec les enfants. Tout se passe  bien jusqu'au soir... on rentre, on mange et puis tv... Pierre me dit à 9h je vais me coucher.   Je lui réponds "c est tôt..."  "je me lève demain... Reste à la tv..." Du coup je décide de me coucher aussi je suis fatiguée... Je continue mon puzzle un quart d heure et je le rejoins... Je le trouve sanglotant au lit...  
    "qu 'est ce qui y a ?"
    "rien"
    "qu'est ce que j ai encore fait ?"
    "rien"
    je soupire et je met la tv en sourdine... Et là grosse respiration, celle qui me fait peur... celle qui dit qu il recommence à cogiter... qu une nuit blanche s annonce... je me penche vers lui gentiment...
    "qu 'est ce que tu as ?" 
    "si tu joues encore un double jeu je serai sans pitié et pas compréhensif dutout" 
    ça me glace... je me dis pourquoi il me dit ça... 
    "tu es maline mais moi aussi, tu écris des sms tu les effaces c est facile"
    Je me dis c est reparti ! Je lui demande alors si tous les vendredis soir ça va être comme ça ? "je ne sais pas" me répond-t-il.
    "j'ai fait quoi ?   
    "rien du tout !!! rien !!!" ...
    Impossible d'envoyer quoi que ce soit.à Samuel.. Je tremble dans mon lit... qu il me demande mon téléphone, j efface tout mais une erreur est si vite arrivée... mon ordi ? Idem... Je tremble encore et encore... Pierre est couché il me guette... Je regarde la tv je suis mal à l aise... Tellement mal. Toujours cette peur au ventre... 

    Je devais retrouver Samuel ce matin mais je lui écris sur fb que j annule... Quand il ouvrira les yeux il va à nouveau avoir la rage, il ne va pas comprendre... mais je ne peux pas... J ai trop peur que Pierre rentre, qu il nous piège... Il bosse il doit se dire qu on se voit et il peut rentrer.... Je ne veux pas qu il arrive quoi que ce soit à Sam. Je pense qu on doit renoncer à espérer se voir ces temps ci... Il faut laisser passer du temps même si on en crève à petit feu... C est pas la peine de chercher le drame. Quand on est au fond du trou personne ne vient nous aider, il ne se produit pas de miracle pour nous en sortir alors autant éviter de connaitre pire... Il faut se résigner à nous écrire c 'est tout...
    Je deviens parano j 'entends des moteurs qui n existent pas... Je me sens espionnée tout le temps... Mon dieu quelle vie de merde... Je ne sais pas si je supporterai ses sautes d humeur incessante, cette barre sur l estomac continuelle...   Pierre est rongé par la haine, il n arrive pas à tirer le trait... Je pense qu il ne le tirera jamais et un jour... ça pètera... Moi non plus je ne pensais pas qu 'on vivrait ça un jour, que l 'addition serait aussi salée... non... On a été trop naifs...
    J'aime Samuel mais je ne veux pas recommettre   les mêmes erreurs, ne laissons pas nos sentiments nous trahir et nous porter dans la tombe...   Essayer de croire en demain...essayer de croire que nos anges feront un miracle....  Mais en même temps Samuel est tellement seul... Je culpabilise pour ça aussi. Je gâche sa vie. Je lui ai dit à plusieurs reprise qu'il devrait se chercher une copine de son âge... qu'on continuerait à s'écrire mais qu'au moins il ne serait plus seul même si lui dire ça me fait crever de douleur... 

    "Ca me fait de plus en plus mal de te voir à genoux, de te sentir le pleurer, c'est dur et ces choses la je ne les dis jamais parce que ça finit toujours en engueulade... Il faut sacrément aimer pour supporter une vie pareille... Et moi je suis là au milieu à servir à rien... On dit souvent, si tu l'aimes il faut la laisser partir, je fonds en larmes rien que de dire ça. Je ne pensais pas à quel point cette phrase avait de l'importance dans une vie, on a pas eu de chance et on en aura jamais, la vie est tellement cruelle, Mon dieu qu'est ce que je t'aime, et ça je ne l'oublierai jamais, tu as fais de moi l'homme le plus heureux du monde.
    Ca se calme entre Pierre et toi...  si je pars je n'aurai plus à te sentir le pleurer.
    Regarde tu étais en panique, il allait se foutre en l'air, il ne l a pas fait. Il t'a , rien que pour lui et ça sera malheureusement ça   toute ta vie... Et je vais partir. Elle me l'a dit... le 3 décembre je ne serai plus là... Elle va m'emmener avec elle...
    Je voulais que tu sâches que pour moi, c'est sans rancune, j'efface tout ce qui a pu être négatif de nous deux, et je ne t'en voudrai jamais pour les choix que tu as fait... jamais...
    Donc n'aies jamais de regrets je t'aime tu sais et quand on aime on pardonne tout... Je partirai sans doute sans rien dire   c'est mieux pour ta vie... Je t'aime mon amour à l'infini <3 Courage vis pour tes enfants, ta maman et ton mari, je ne suis plus à la hauteur de ton bonheur...
    Tu sais, on m'a demandé plusieurs fois pour sortir avec moi... Et dans la période où tu m'a dis, que tu regrettais nous deux, que tu avais détruit ton mari, que ta vie était avec lui. Quand Alicia m a traité de connard égoiste, j'étais si mal que j'ai essayé  de penser à autre chose en acceptant un rdv... On s'est vu, elle m a présenté ses amis; on s'est fait un ciné et un quick, et quand je suis rentré le soir j'ai vomi, j'ai pleuré parce que ce n'est pas celle que je voulais,  parce que je voulais pas te faire ça, Je m'en suis voulu, je n'ai jamais été aussi malade je crois dans ma vie et ca m a tellement dégouté que ça m a donné la force de t'attendre jusque là. C'est là que j'ai compris que peu importe ce que tu me ferais je t'aimais trop... Mais putin il te faut quoi d'autre en preuve d'amour ?
    Je pensais pas qu'un jour tu me demanderais d'en aimer une autre JAMAIS j'aurais pensé, putin mais comment tu as pu me demander ça ? C'est un choc pour moi après tout ce qu'on a vécu... j'en ai été malade de tout ca... malade malade malade. J'ai été chez sa meilleure amie, avec elle manger, et son copain de 28 ans dans leur appart et j'ai pleuré devant lui et il m a dis je vois bien que ca va pas, et je lui ai expliqué j'etais tellement mal... et il lui a expliqué pour moi... ET depuis la j'ai été tellement mal que je me suis juré de n'aimer que toi  
    Mais je n'arrive pas à te pardonner de m'avoir demander ca... Je sais qu'en partant je prends le risque que tu te le lasses et que tu ne m'aimes plus à mon retour mais m'avoir demandé ça ça ma tué... Je ne veux plus jamais avoir à en reparler, c'est toi que j'aime et mon choix est fait, je me suis fait de nouveaux amis mais je ne peux pas aimer quelqu'un d'autre que toi... Je sais que tu aurais preferé que ca dure comme ca tu pourrais continuer ta vie tranquille... mais bon désolé de te décevoir...
    Je te demande pardon...
    Mais embrasser une autre fille la prendre dans mes bras je ne peux pas... Si encore ça ne me faisait rien je pourrais jouer la comédie mais ca me dégoûte et ça me rend malade.
    Je  te demande de m'aimer, de me dire des mots d'amour, de me donner rdv quand tu veux et de survivre le temps que ca aille mieux... Mais qu'on se laissse une chance... de mon coté je vais me construire je suis déterminé à 200%. Demain j'appelle le lycée. Je vais me constuire mais je veux qu'on s aime en parallèle. Je t'ai assez prouvé que je pouvais être patient,  mais là je vais bosser dur mes cours,  je vais me  donner à fond... Mais aime moi et laisse moi te voir à la sauvette. Je veux au moins que tu m'aimes jusqu'au 3... Si jamais c'est là que je dois m'en aller,  j'aimerais que tu sois là jusqu'au bout... Je veut bien tout faire pour me construire mais j'ai besoin de ton amour et que tu crois en nous. Je veux pas te perdre... je t'aime ma puce... <3
    "Déjà : le 3 décembre sera un jour de lycée comme les autres ok ? Arrête de me dire que tu vas partir de l'autre côté... et si c'était moi ?  Ensuite je suis hyper heureuse de voir ta motivation. JE CROIS EN TOI R. <3 Je n ai rien  te pardonner c'est moi qui t'ai dit de sortir avec des jeunes de ton âge, des filles, de VIVRE... tu t es fâché, tu as piqué une crise mais c'était sincère. Je t'aime assez pour te dire de profiter de la vie de pas la gâcher pour moi... je t 'aime et t'imaginer avec une autre fille me fait mal mais je ne te vois pas, je ne sais pas et il faut que tu vives... je n'ai rien à te pardonner je serais très mal placée tu crois pas pour t 'en vouloir de quoi que ce soit...nJe ne sais pas si on s 'en sortira mais oui je t aime, oui je suis là à tes côtés, je te suis comme ton ombre... mes pensées t'accompagnent chaque minute... Je te soutiens et t accompagne de loin... Se voir est très difficile tu t 'en rends compte toi même j ai bien vu que tu étais aussi tétanisé que moi... Il faut s 'écrire comme on peut et survivre... Nous n'avons pas le choix...
    Je suis seule au monde comme tu l es. Aucun soutien de personne, personne n'y croit... Juste Lolo qui comprend mon chagrin et me console quand je pleure... Mais je m isole à présent car ça lui fait trop mal de me voir malheureuse je dois penser à elle... Maman compatie mais aucun soutien à attendre... ma place est ici... Oui seule au monde.... Comme toi...
    Chacune des marches que tu gravis Samuel, chaque progrès que tu fais, chaque pas fait briller ton étoile,  alors cours !!!! cours et montre leur à tous ces sceptiques qui te critiquent : qui tu es ! de quoi tu es capable !!! Fais briller ton étoile ti coeur !!! <3
    "Tout ça est à cause de moi... Tu as sacrifié ta vie pour sauver la mienne mais tu payes beaucoup trop cher la note, tout ça est de ma faute, si je m'etais bougé, si j'avais gravi chaque marche seul, si j'avais fais preuve de courage, tu ne m'aurais pas pris sous ton aile, et je ne t'aurais jamais rongé au point de tout perdre. C'est moi le poison je t'ai bouffé  je te demande pardon... Tout est de ma faute et ce sera à moi de sacrifier la mienne pour sauver la tienne, ce sera dur, tu va pleurer, tu va crier, tout va s'effondrer mais tu m'auras dans le coeur à jamais... je te demande pardon...  J'aurais du me bouger le cul, plutôt que de te coller, et te coller ... je te demande pardon ma puce... je t'aime infiniment... "   
     
     
    Trois jours que je n ai pu accéder à l ordi, au blog...Je n'aime pas ce que je lis... 
    "Si tu continues à parler de la mort je coupe les ponts avec toi. Il faut t'enlever cette idée que ta mort arrangera tout dans ma vie, dans mon couple... C EST FAUX !  Je culpabilise comme toi mais je me dis que si j avais eu un mari "normal" présent, attentionné, bon père pour ses enfants, toi et moi on ne se serait pas rencontrés... toi et moi on a flashé et on était à un moment de nos vies où on avait besoin d attention, de tendresse, d amour, de soutien... J avais besoin de me sentir exister pour quelqu'un besoin, de me sentir utile à quelqu un... tu m a donné tout ce que je cherchais... tout ce dont j avais besoin... du bonheur comme j en ai quasi jamais eu...
    Alors TU n es pas coupable, JE SUIS coupable, j étais l'adulte c était à moi de dire non pas à toi... Oui je t 'ai tout donné, tu avais besoin de beaucoup de temps et c est cela qui nous a perdu. Il ne faut pas regretter, un jour ou l autre ça aurait clashé pour une raison ou une autre... Je t aimais tellement que je ne pouvais pas te dire "non on se voit pas", c 'était au dessus de mes forces même si INCONSCIEMMENT je savais qu on allait à notre perte...
    Te voir souffrir m'anéhantit car j ai tout fait pour te voir bien, épanoui, au final je n'ai fait moi aussi que du mal... je t 'ai fait du mal...
    C est terrible de voir souffrir Pierre même si ça t'énerve quand je dis ça... au départ je ne voulais faire souffrir personne et au final je fais souffrir tout le monde.
    Je veux que tu arrêtes de penser à la mort comme porte de délivrance le silence suffira... pars loin... ne donne plus de nouvelles coupe les ponts mais VIS TA VIE ... La mort anéhantit tout espoir.. comment vivre sans espoir ?
    Je t'aime infiniment autant que tu m'aimes... je souffre de voir tout le monde se ronger et pleurer autour de moi... je ne voulais pas ça... tu me manques tellement, être dans tes bras, t'embrasser, mon dieu... on été heureux... faut garder le souvenir de nos bons moments comme un trésor précieux, en prendre soin.... 
    C'était mal...
    Et on le paye... mais tu n as pas à payer toi... c est moi qui ai fauté pas toi... Tu vas aller au lycée et passer ton bac... avancer... vivre... l amour qu on a l un pour l autre doit te porter... Et tu dois avancer... pour moi... pour nous...
    Mon coeur est en hiver mais un jour le printemps reviendra peut être... Il faut y croire..."
    "Tu me jettes... encore... Je comprends ta peur... Je l'ai toujours comprise...   Je suis là, je t'attends mais bon sang qu'est ce que je peux te dire de plus ? tu vas vivre encore combien de temps comme ça à genoux? T'es en train de faire ce qu'il voulait que tu fasses... Te faire vivre dans la peur au point que tu tires un trait sur moi... Franchement je ne peut pas être plus patient quand je vois à quel point je me saigne pour qu'on s'en sorte c'est terrible... J'etais prêt à tout pour toi... Regarde je m'occupe je suis rien qu'à toi, rien que pour toi...   Si tu attends de tout perdre pour ouvrir les yeux tu es mal... Je comprends tes peurs et je t'ai dis on se verra plus pour l'instant.  Pierre ne se suicidera pas, sinon il te fliquerait pas autant que ca... Tu l a détruit,   mais tu es près de lui c'est lui que tu as dans ton lit et c'est sans doute avec lui que tu finiras ta vie alors ne culpabilise pas tu es soulagée de mon poids à présent ... J'aurai lutté chaque seconde pour qu'on s'accroche, je me serai battu...  J'espère que tu ne le regretteras pas... Tu était ma vie, toi, et Alicia  la soeur que je n'ai pas eu d'ailleurs..."

    Pierre est toujours aussi bizarre. Hier soir il est allé se coucher. Je suis restée à la tv à mon puzzle. Je me retourne à un moment et je le vois tapi dans l ombre à m observer... ça me fait un choc... "c est le bouquet je lui dis" il descend au sous sol il veut aller faire un tour il est habillé. Je ne le laisse pas partir, la peur qu il fasse une connerie ou qu il aille emmerder Samuel.
    Il sait qu on s'écrit, il veut aller voir un avocat. Je le retiens encore une fois pour les enfants...  Il remonte. La tension s apaise difficilement. Voilà ma soirée. Mais c est la dernière fois que je m abaisse. Pour tout le monde à présent je n ai plus de nouvelles de Samuel et si Pierre repète un câble... c est moi qui irai voir un avocat...
    Les jours passent et Samuel et moi nous nous déchirons. Les mails se succèdent. Se quitter, espérer... un jour blanc, un jour noir... le désespoir total. 
    "On a atteint le point de non retour la psy a raison quand on aime très fort on doit être capable de laisser partir l'être aimé si c est pour son bien et tu vois bien qu on ne fait plus que se déchirer même pendant les deux seuls jours  où on peut se parler... s'apercevoir... tant pis On a perdu notre amour n a pas été le plus fort le temps apaisera ils te le disent tous... TU M OUBLIERAS..."
    On se déchire, on se réconcilie,  une fois encore, comme si on se raccrochait l un à l autre comme à une bouée de sauvetage. Je pète souvent les plombs comme Samuel. Pierre est invivable. Il est rentré de travailler à 3 heures et demi ce matin. Je l ai entendu mais je faisais semblant de dormir. Il avait l air agité. Il s est couché...  Cinq minutes à se tourner à respirer fort je me suis dis "ça va pas"... Il se relève... Je l entends dans la cuisine. Il ouvre le lave vaisselle, le referme. J ai peur je me dis qu est ce qu il a encore ? Le voila qui revient. Il allume la lumière et s assoit dans le lit en colère...
    "faut qu on parle qu il me dit ! qui est venu manger hier soir ?"
    je tombe des nues !
    "personne !"
    "tu te fous de moi y a trois assiettes et Lucas n est pas là !"
    Je lui réponds en colère aussi
    "Je l ai emmené à 20h chez son copain après mangé tu es complètement fou tu devrais te faire soigner !" 
    Je lui tourne le dos. Je ferme les yeux. Du coup il éteint et se couche.  Je suis mal, j ai peur, encore et encore.  Je me dis il devient complètement fou surtout que je lui avais envoyé un sms pour le prévenir que j emmenais Lucas chez un pote à 20h.... J ai beauocup de mal à me rendormir... 
    Huit heures je suis reveillee... J entends à sa respiration que lui aussi... Il a dormi 4 heures.... Je me lève et il me suit. L orage est passé comme si de rien n'était... Il s est retransformé en mari parfait...  
    Pour moi c est pas si simple. Toutes ces crises m usent et me tuent à petit feu. Je suis hyper stressée. J en ai marre de ma vie... mais j ai toujours ce putain de sentiment d être prise au piège.
    J ai tout raconté à maman je lui raconte tout de son attitude et elle est choquée... il fait une dépression il va devenir fou qu 'elle me dit !!! lol
    Je joue un rôle à la maison je souris je ris avec les enfants je discute mais il ny a que mon corps ici mes pensées sont avec toi. Quelle triste vie...
    "Tu me manques tellement, j aimerais être dans tes bras tout contre toi j aimerais comme par le passé être avec toi sur le canapé devant un putain de bon film à discuter, rire, s embrasser, s aimer... Tu me manques infiniment mon coeur <3" 
    "Je voulais te remercier pour la patience que tu as avec moi... C'est dur de vivre en se faisant des films sur tout, sur tes sentiments, à me demander sans cesse si tu penses à moi, si je te manque... J'ai pas trop le moral ce matin comme tout les lundis matin une longue semaine nous attend avant de pouvoir pleurer, se serrer fort chacun l'un contre l'autre... C'est tellement dur ce que l'on vit... Mais notre amour est si fort, si beau... Ca m'aide à me relever de voir à quel point tu tiens à moi...    sans toi ma vie n'a plus aucun sens ... Tu es le sens de ma vie, celle que j'aime...  je t'aime ma puce et on n'est jamais sûr de rien... si je partais demain je voudrais que ça  soit écrit que tu te dises "mon Dieu qu'est ce qu'il m'aimait..." <3  
     
     



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique